États-Unis

Road Trip en Californie

Accueil États-Unis Road Trip en Californie

10 jours de road-trip en Californie : itinéraire et budget

Vous voulez faire un road trip en Californie ? Wahouuu quelle bonne idée !! 🙂 Je rêvais d'en faire depuis des années et c'est désormais chose faite. C'était juste INCROYABLE ! Je vous partage mon expérience sur ce road trip en Californie dans cet article 🙂

Faire un road-trip aux États-Unis est un rêve pour beaucoup, d’autant plus lorsque la destination en vue est l’Ouest américain. En quelques jours vous allez pouvoir découvrir les grands parcs du pays, les villes les plus mythiques de toute la Californie 🙂

Idéalement, il faudrait entre 10 et 15 jours pour vivre un super road-trip dans cet état. Je vous propose de revenir sur mon road trip en Californie de 10 jours dans cet article ! Vous allez vivre de délicieuses escapades et en prendre plein les yeux. Vous êtes prêts ?

Comment préparer un road-trip en Californie ?

On commence toujours par le billet d'avion. Pour ma part, j'avais trouvé un vol Paris - Los Angeles au mois de juin pour moins de 400€ aller/retour !

Réserver le billet d'avion

Deux options sont possibles :

  • soit vous partez pour un vol aller/retour vers San Francisco ou bien Los Angeles
  • soit vous prenez un vol aller vers une ville et un retour depuis l'autre ville

10 jours pour un road trip en Californie c'est court ! Du coup vous n'aurez pas forcément le temps de tout faire si vous devez arriver et repartir depuis la même ville.

Si vous partez pour un road trip en Californie plus long (15 jours ou 3 semaines), vous aurez beaucoup plus de flexibilité.

Dans mon cas, vu que je combinais le road-trip avec un voyage à Los Angeles avec des amis (3 semaines au total), j'ai opté pour l'option aller/retour depuis Los Angeles.

Comment louer une voiture pour ce road-trip en Californie ?

location voiture californie

Le Nissan Rogue qu'on avait loué pendant ce road-trip en Californie

Rien de bien compliqué là non plus. Par contre il faudra réserver dès que vous avez vos dates de séjour pour ne pas vous retrouver avec des prix plus élevés à quelques jours du départ !

Pour ma part j'ai opté pour un SUV assez classique (certains louent même des campings car !) mais vous pouvez très bien louer une citadine. Le mieux est encore de voir les modèles et les prix et de réfléchir à votre budget.

Pour trouver le meilleur rapport qualité/prix, je vous recommande de regarder sur RentalCars qui compare les prix chez les différents et les modèles des différents loueurs (une sorte de comparateur / récapitulatif qui vous permettra d'y voir plus clair ! 🙂 )

Combien de temps partir pour un road-trip en Californie ?

On me demande souvent combien de temps au minimum il faudra pour découvrir la Californie.

Difficile de répondre à cette question, je dirais quand même que 10 jours c'est sympa pour découvrir la Californie. Maintenant si vous avez 15 jours ou 3 semaines, vous aurez le temps de voir encore plus de choses et de prendre votre temps à certains endroits.

Si vous voulez découvrir Los Angeles mais aussi visiter San Francisco pendant quelques jours et découvrir les grands parcs de Californie comme Yosemite, vous ne pourrez pas faire tout ça en moins de 10 jours.

Mon itinéraire road trip en Californie en 10 jours

Décollage de Paris en direction de Los Angeles. Selon la période l'année, vous pouvez trouver des vols à moins de 400€ au départ de la France (Paris dans mon cas !)

Jour 1 et 2 - À la découverte de Los Angeles

visiter los angeles

À votre arrivée à l’aéroport, allez récupérer votre voiture de location (pensez vraiment à réserver votre voiture avant de partir car une fois sur place ce n'est plus du tout les mêmes prix !) puis soit vous allez directement vous coucher (si c’est la nuit) soit vous allez faire un petit tour en ville pour directement ressentir l’ambiance générale.

Si vous le pouvez, en fin d’après-midi, prenez la direction de l’Observatoire Griffith, un superbe lieu pour voir les fameuses lettres « Hollywood » et avoir un joli panorama sur la ville. Vous pourrez peut-être même y admirer un très beau coucher de soleil.

Où dormir à Los Angeles ?

Il vaut mieux passer votre première nuit à l’hôtel, histoire de vous remettre du décalage horaire (9 heures tout de même) et des 12 heures de vol. Essayez les lits king size de « The Hotel Hollywood » situé sur Yucca Street à Hollywood (à partir de 133 euros*). Il se trouve à un pâté de maisons d’Hollywood Boulevard et à 10 minutes en voiture du parc d'attractions « Universal Studios » que vous visiterez le lendemain.

Jour 2 : le début du road-trip en Californie

C’est le moment de partir à la découverte de la ville la plus mythique des USA. Rendez-vous sur Hollywood Boulevard pour vivre un grand moment et pour voir le Walk of Fame avec le nom et les empreintes des acteurs sur le trottoir. On peut facilement y passer la demi-journée surtout si vous prenez une photo devant chaque établissement célèbre comme le TCL Chinese Theatre, le Dolby Theatre ou le musée de Madame Tussauds.

universal studio los angeles

Pour l'après midi, direction Universal Studio Hollywood où vous saurez enfin comment sont faits les plus grands films Hollywoodiens. Il vous faudrait une journée pour faire le tour de toutes les attractions alors mieux vaut opter pour une visite d’une heure en petit train. Vous aurez ensuite le temps pour aller faire une photo avec le signe « Hollywood » en toile de fond. C’est un incontournable de votre road-trip en Californie.

Si vous avez le temps, traversez le quartier de Beverly Hills ainsi que celui de Rodéo Drive.

Si vous restez plus longtemps, n'hésitez pas à regarder mon article sur que faire à Los Angeles 🙂

Où dormir pour la deuxième nuit ? 

Étant donné que vous allez passer la journée à la plage le lendemain, autant prendre les devants et passer la nuit à Santa Monica à 25,5 km de là. Les hôtels sont plutôt chers dans cette station balnéaire. Pensez alors aux auberges de jeunesse comme le « HI Los Angeles Santa Monica Hostel » (1436, 2nd Street) qui propose des chambres aux alentours de 35 euros.

Jour 3- Santa Barbara - Santa Monica – Malibu - Santa Barbara

santa monica

Profitez de cette journée pour bronzer un peu sur la plage de Santa Monica. Allez ensuite voir son magnifique et très long ponton qui marque la fin de la célèbre Route 66. Vous y aurez droit à une superbe vue.

Départ ensuite pour Santa Barbara en prenant la route qui passe par la célèbre plage de Malibu (de Santa Monica à Malibu, il y a à peine 20 km). Vous y verrez les célèbres maillots rouges de la série.

APRÈS-MIDI

Ensuite, vous arriverez à Santa Barbara, connue surtout pour ses larges avenues bordées de palmiers et ses jolies villas à l’architecture hispanique.

Ne vous y attardez pas trop, car vous devez vous rendre à Monterey, à plus de 300 km de là. Comptez 4 à 5 heures pour y arriver, mais sur cette incroyable route, vous ne verrez pas le temps passer. Le littoral californien offre en effet de magnifiques panoramas : des paysages sauvages et des villes pleines de charme à l’exemple de Carmel-by-the-sea. Malheureusement vous n’aurez pas le temps de les visiter !

Où dormir ?

Vous passerez la nuit à Monterey, la capitale du Jazz de la côte ouest. Et pour passer une bonne soirée en ville, profitez des dortoirs du « HI Monterey » (778, Hawthorne Street). Cela ne vous coûtera que 28 euros.

Jour 4- Monterey – San Francisco

que faire a san francisco

San Francisco est à 200 km. Vous aurez besoin d’environ 2h pour y arriver alors prenez le volant d’assez bonne heure.

APRÈS-MIDI

San Francisco est une ville charmante et son style très européen dénotera avec tout ce que vous avez vu jusqu’à présent. Ne perdez pas de temps et allez vite admirer le Golden Gate Bridge, le symbole de la ville. De toute façon impossible de le rater !

Garez votre voiture dans le quartier de Fisherman’s Wharf et partez tout d’abord à la découverte de ce port animé. Commencez bien sûr par le Pier 39. Sur ce ponton tout en bois, l’ambiance est unique. Vous pourrez faire quelques achats dans les boutiques et bien sûr dévorer de très bons plateaux de fruits de mer dans un des restaurants du coin. Mais votre plus gros spectacle restera les lions de mer bien installés au soleil sous les quais.

Ensuite, allez louer un vélo pour faire la traversée du pont (2 737 mètres de long !). Vous aurez droit à de jolis points de vue notamment en fin de journée. Et puis qui sait ? Peut-être que vous aurez aussi la chance de voir des baleines.

Où dormir ?

L’auberge de jeunesse « HI San Francisco Fisherman's Wharf » (240, Fort Mason) donne sur la baie et propose des lits dès 43 euros. Un des meilleurs tarifs de San Francisco ! Alors autant y rester pendant votre séjour sur place.

Jour 5 et 6 - San Francisco

cable car tram

Aujourd’hui, vous partez à la découverte des divers quartiers de la ville.

MATIN

Vous ne devez surtout pas manquer la visite de la célèbre prison d’Alcatraz. Vous trouverez peut-être étrange de visiter cette prison forteresse, fermée depuis 1963, mais cette sensation disparaîtra rapidement. Les audioguides que l’on vous remettra donneront tout son sens à la visite de ce lieu plutôt mystique. Vous apprendrez en effet toutes sortes d’anecdotes qui vous plongeront dans l’univers d’Alcatraz. Par exemple, vous saurez que les criminels les plus notoires de l'Amérique comme Al Capone (Scarface) y ont séjourné.

La traversée jusqu'à Alcatraz dure environ 15 minutes et il y a un départ toutes les 30 minutes (jusqu’à 16h00) depuis la jetée Pier 33. Vous pouvez rester sur l’île aussi longtemps que vous le souhaitez, mais comptez en moyenne une demi-journée sans vous presser.

APRÈS-MIDI

Vous pouvez aller voir les autres quartiers à pied, mais attention, les rues sont pentues. Alors, préférez une visite de la ville en tramway d’époque, un autre grand symbole de San Francisco.  Sinon, prenez un ticket de Bus Hop on Hop off. Pendant toute la journée, vous pourrez monter et descendre quand vous le voudrez, profiter des informations de l’audioguide et admirer la ville depuis l’étage à ciel ouvert. Une bonne alternative qui vous fera économiser du temps et de l’argent !

Au départ cette mythique ligne de tramway F, vous trouverez le quartier de Castro. C’est le  quartier le plus connu puisque c’est le quartier gay, LGBT. Situé en plein cœur de San Francisco, vous le reconnaitrez à ses rues colorées et à ses boutiques branchées.

Ensuite, dirigez-vous vers Haight-Ashbury, le quartier hippie (c’est ici que le mouvement hippie est né dans les années 60). Vous y trouverez des boutiques baba cool, des cafés bios, des magasins vintage et de bons restaurants aussi.

Quant à Chinatown, c’est à la « Golden Gate Fortune Cookie Factory », là où les fameux biscuits chinois ont été inventés, que vous devez obligatoirement faire une halte.  

Finissez la journée en allant admirer la vue depuis le belvédère de la « Coin Tower », une tour de style Art déco de 65 mètres de haut, construite en hommage aux pompiers de la ville.

Vous pouvez également aller voir le soleil se coucher depuis Twin Peak, un quartier résidentiel qui surplombe la ville, mais attention une fois là-haut, il y aura peut-être de la brume. Cela arrive très souvent à San Francisco.

Autre endroit iconique de la ville que vous pouvez aller voir si vous avez le temps : les « Painted Ladies », une célèbre rangée de six maisons victoriennes colorées (1895) situées à Pacific Heights. En les prenant en photos, vous verrez qu’elles font un énorme contraste avec le Financial District et ses gratte-ciel en arrière-plan.

Puis allez-vous coucher, car demain vous partez pour le parc Yosemite.

Jour 7 et 8 - Yosemite Park

road trip californie

Inscrit au patrimoine mondial de l’humanité par l’UNESCO depuis 1984, le Yosemite Parc doit absolument faire partie de votre road-trip en Californie. Cet immense parc vous offrira des paysages impressionnants, mais malheureusement les deux jours à venir ne seront pas suffisants pour en faire le tour.

MATIN

Le Yosemite Park se trouve à 3h34 de San Francisco. Il vous faudra la matinée pour vous y rendre (268 km). 

APRÈS-MIDI

Vous pouvez faire le tour du parc avec votre voiture ou la garer dans un des parkings pour prendre une des navettes qui relient les principaux points d’intérêt (la ligne verte fonctionne toute l’année et la ligne violette de juin à octobre).

Comme vous ne pourrez pas tout voir, privilégiez les activités suivantes qui vous permettront de voir des paysages variés : des prairies, des falaises de granit, des cascades gigantesques, des lacs… Bref, savourez chaque seconde, car tout est vraiment impressionnant ! Vous verrez aussi une faune extraordinaire et avec un peu de chance et de patience, vous croiserez des mouflons, des biches, des marmottes et même des ours en liberté…

  • Faire quelques points de vue comme « Valley View » qui donne sur la vallée ou « Tunnel View » qui domine le fond de la vallée.
  • Voir quelques cascades comme « Yosemite Falls » avec ses deux chutes d’eau, « Vernal Fall » (97 mètres haut) et « Nevada Fall » (181 mètres de haut).
  • Faire au moins une randonnée comme « Mirror Lake », une petite balade reposante et sans dénivelé de 3 km aller-retour qui longe la rivière « Tenaya Creek » ou « Mist Trail », la plus populaire du parc parce qu’elle permet de découvrir les plus belles cascades du parc.
  • Explorer « Mariposa Grove » au sud du parc et ses 500 séquoias géants (jusqu’ à 60 mètres de haut !).

Où dormir ?

Le parc dispose de nombreux lodges, mais ils sont généralement toujours pris d’assaut. Il y a aussi de nombreux hôtels et des campings où vous logerez à petit prix. Optez pour le « Camp 4 » où vous pourrez coucher sous votre tente pour 6 dollars par personne (sans même devoir réserver !) ou pour le « Tamarack Flat Campground » qui dispose de 52 emplacements à 12 dollars par personne. Sympa, non ? Et puis, cela vous donnera l’occasion d’aller vous balader de nuit afin de voir le joli ciel étoilé.

Jour 9- Death Valley

death valley road trip

Ce matin, prenez la direction de la Vallée de la Mort, le plus grand parc des États-Unis. Il se trouve à 4-5h de route de Yosemite Park (371 km).

APRÈS-MIDI

Situé dans le désert du Mojave, Death Valley est le point le plus chaud et le plus aride d’Amérique du Nord (jusqu’à 50°C en été !). Pourtant, on peut y voir une diversité de paysages avec des montagnes, des canyons et des dunes. Et au milieu de tout ça, vous avez des restaurants, un centre d’informations, un musée, une station-service, un hôtel et des campings. Il y a même un petit aéroport. C’est un endroit vraiment mystérieux !

Vous n’avez que l’après-midi pour profiter du parc, alors, il faut aller à l’essentiel. Allez à « Dante’s View », où vous aurez un point de vue panoramique sur la vallée (1676 mètres d’altitude) et où vous pourrez admirer un magnifique coucher de soleil. Ou prenez la direction de « Zabriskie Point » où vous pourrez, le lendemain, voir les premiers rayons du soleil se refléter sur les formations rocheuses.

Si vous avez un peu plus de jours pour votre road trop en Californie, je vous conseille de rester un peu plus longtemps autour de Death Valley. Vous pouvez même en profiter pour découvrir Las Vegas et visiter le Grand Canyon !

Pour ma part, je garde un souvenir INOUBLIABLE de mon survol du Grand Canyon en hélicoptère ! 🙂

Où dormir autour de Death Valley ?

Il y a de nombreux terrains de parking dans le parc et certains emplacements sont gratuits comme au « Wildrose Campground » ou au « Emigrant Campground ». 

Et si vous décidez de rester plus longtemps dans la région, consultez mon article sur où dormir au Grand Canyon comme ça vous pourrez visiter le Canyon en fonction de ce que vous voulez voir !

Jour 10- Retour à Los Angeles

De la Vallée de la Mort à Los Angeles, il y a 4 à 5 h de route (418 km). À votre arrivée, direction l’aéroport où vous rendrez votre voiture de location. Les vacances sont malheureusement finies !!!!

Conseils pour vivre un super road trip en Californie

La bonne saison pour aller en Californie

La Californie jouit d’un climat quasi paradisiaque. Le temps y est toujours agréable : le soleil brille toute l’année et les températures sont clémentes même en hiver, notamment au sud de l’état.

La meilleure période pour y aller dépend de votre itinéraire. Toutefois celle qui va de mai à octobre est idéale (le top : fin mai et fin septembre). Évitez quand même de faire des excursions dans la Vallée de la Mort en plein été, le thermomètre peut vite afficher les 50°C. À cette période-là, préférez la côte pour de superbes baignades dans l’océan. La visite des parcs est préférable à la fin du printemps ou au début de l’automne.

Si vous le pouvez, évitez le pic touristique de juillet et août.

Combien de temps partir ?

Comme je le disais un peu plus haut dans l'article, si vous ne pouvez pas prendre deux semaines pour votre road-trip en Californie, 10 jours est le minimum. Ce délai vous permettra de découvrir les deux principales villes et les parcs de l’état.

Quel budget prévoir pour ce road trip en Californie ?

Le budget de votre road-trip dépendra de plusieurs facteurs : 

  • de votre billet d’avion : comptez entre 400 et 700 euros pour un billet d’avion aller-retour Paris vers Los Angeles ou San Francisco.
  • De votre itinéraire et par conséquent du nombre de kilomètres à faire : comptez environ 0.86 euro/litre.
  • Du type de véhicule choisi : comptez environ 25 euros la journée pour louer une voiture de type berline et 30 euros/jour pour un SUV.
  • Du mode d’hébergement : comptez de 9 à 23 euros pour une nuit en camping, entre 40 et 60 euros pour une nuit en motel et jusqu’à plusieurs centaines d’euros pour une nuit à l’hôtel ou en lodge.
  • Des excursions et des activités : pensez aux « pass » bien plus rentables.
  • De la nourriture.
  • Des achats prévus ou non….

À ce propos, si vous le pouvez, prenez deux cartes bancaires. L’une d’entre elles vous servira pour le dépôt de garantie lors de votre location de voiture. Et l’autre vous permettra de retirer du cash au fur et à mesure de votre voyage. Ne vous promenez pas avec des liasses de billets sur vous !

Le billet d'avion

Ne vous précipitez pas sur un billet d’avion pas cher avant même d’avoir établi un plan d’itinéraire ! Ce serait une grosse erreur, car tout va dépendre de celui-ci et de sa durée.

Deux options s’offrent à vous :

  • soit vous prenez un billet aller-retour vers San Francisco ou vers Los Angeles, mais sachez que retourner à la ville d’arrivée peut s’avérer long en voiture (cela coûte cher aussi !) ;
  • soit vous prenez un billet multi destinations à savoir avec un aller Los Angeles et un retour San Francisco (ou l’inverse).

Mais surtout ne prenez pas un billet aller séparément de votre billet retour, cela vous coûterait bien trop cher. Aussi, n’hésitez pas à utiliser un comparateur de vol comme Skyscanner.

Avant de partir, n’oubliez pas de faire votre demande d’ESTA, un document obligatoire à présenter aux agents de l’immigration à l’aéroport (et valable 1 an). Vous pouvez le faire en ligne en remplissant le formulaire sur le site officiel https://esta.cbp.dhs.gov/esta/. Il vous en coûtera 14 dollars (un peu moins de 13 euros).

La location de voiture

C’est une étape importante de votre road-trip. Donc à ne pas prendre à la légère. Mais ne vous inquiétez pas, car les tarifs de location de voiture sont plutôt attractifs aux USA. Et pour louer une voiture au meilleur prix, passez par la plateforme RentalCars. Vous y trouverez les meilleurs prix et les plus grands loueurs de voitures. Vous pourrez, tranquillement depuis chez vous et bien en amont de votre voyage, bénéficier de tarifs bien plus intéressants que si vous vous adressiez à un loueur sur place et à la dernière minute.

Pensez surtout à prendre une assurance complète qui vous couvrira en cas d’accident et de dommages et englobera votre responsabilité civile.

Demandez aussi un GPS, même s’il est en supplément. A moins que votre forfait data inclut l’utilisation des données à l’étranger. Dans ce cas-là, profitez de Google Maps.

Quel type de véhicule choisir ? Tout va dépendre de votre budget et de vos préférences, mais une simple berline devrait vous suffire à moins que vous ne préfériez prendre un 4x4, plus pratique pour se rendre dans les parcs.

Pour ce qui est du permis, pas besoin d’un permis international, votre permis d’origine est suffisant (si vous restez moins de 90 jours aux USA).

Les réservations à ne pas oublier avant de partir

Pour ne pas vous retrouver sans place le jour de vos excursions, pensez à réserver à l’avance sur le net, avant votre départ. Cela peut aussi vous faire faire quelques économies et vous permettre d’éviter les attentes.

Du fait de la popularité de certaines attractions, certaines réservations sont en effet indispensables comme les billets pour :

  • visiter les Studios Universal d’Hollywood et ceux de la Warner Bros à Los Angeles ;
  • faire une croisière dans la baie de San Francisco ;
  • visiter la prison d’Alcatraz.

Pensez aux « city pass »

Le city pass de Los Angeles

Si vous passez 2 ou 3 jours à Los Angeles, n’hésitez pas à prendre la « Go Los Angeles Card », car elle est vraiment super intéressante question prix.

Le city pass de San Francisco

Le « San Francisco City PASS » est le plus intéressant, car il inclura vos transports et même une croisière sur la baie.

Vous pouvez acheter un billet combiné qui comprend la visite de la prison, le trajet en ferry, la visite guidée du quartier chinois, Sausalito en trolley et un pass hop-on-hop-off d’un jour.

Vous pouvez réserver ces deux pass en ligne et cela vous fera économiser quelques euros en plus.

Le pass America the Beautiful

C’est l’idéal pour visiter les parcs, car il vous permet de rentrer dans tous les parcs du pays. Pour l’obtenir, demandez-le à l’entrée du parc. Il coûte 80 dollars et il est valable pour tous les passagers.

Prenez une assurance voyage !

Comme un pépin est vite arrivé, il semble préférable et même obligatoire de prendre une assurance voyage. Certes l’assurance de votre carte bancaire peut prendre en charge un éventuel rapatriement, mais si vous êtes amenés à avoir des frais médicaux, vous devrez faire l’avance des frais. Or les soins médicaux sont particulièrement élevés aux USA ! Alors prenez une assurance voyage.

Et n’oubliez de vous équiper pour votre road-trip !

Si vous comptez camper lors de votre road-trip, l’idéal est de partir avec votre matériel de camping. En effet, si vous l’achetez sur place, vous devrez quand même le ramener alors autant l’acheter ici et le garder pour vos futurs autres voyages, non ?

Alors prenez une tente, un sac de couchage, une lampe…

Un guide de voyage papier peut aussi s’avérer utile. Il vous donnera un minimum d’informations sur les villes que vous allez traverser et sur les parcs aussi.  Vous saurez où sont les meilleures adresses d’hôtels, restaurants, les meilleurs points de vue….

0 commentaires
Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *