Grèce

Que faire en Crète ?

Accueil Grèce Que faire en Crète ?

Visiter la Crète, la plus grande île grecque

La Crète est la plus grande île de Grèce, et une des destinations les plus populaires du pays. Sur cette terre de mythologie, surnommée « l’île des dieux », vous pourrez profiter de plages de rêve et de paysages uniques, découvrir des villes vivantes et pleines de charme, et visiter des sites historiques remarquables. Si vous voulez avoir un aperçu de toutes les beautés qui vous attendent pendant votre séjour en Crète, suivez le guide !

Si vous ne savez pas encore où aller en Grèce ou quelles sont les plus belles îles grecques, on a deux articles complets pour vous 🙂 

Les villes de Crète

En Crète, dans les villes et villages, vous pourrez faire la connaissance de gens très chaleureux et fiers de leur culture. Dans les ruelles et sur les places, vous pourrez découvrir de très beaux édifices religieux et une architecture qui témoigne de l’influence des Romains, des Vénitiens et des Ottomans.

Héraklion

visiter crete

Héraklion est la capitale de l’île depuis 1971. Cette grande ville portuaire de 150 000 habitants est l’endroit le plus dynamique de l’île. C’est ici qu’il faudra vous rendre pour passer des soirées animées et visiter les plus grands musées de Crète.

Certains des plus beaux bâtiments de Grèce se trouvent dans cette ville, comme notamment la forteresse vénitienne de Koules, où se trouve aujourd’hui la mairie. La fontaine Morosini, une fontaine vénitienne ornée de bas-reliefs représentant des scènes de la mythologie, fait partie des plus importants monuments historiques de la région.
En plus du Palais de Knossos tout proche, vous pourrez découvrir la cathédrale Agios Titos et la basilique Saint-Marc.

L'île de Santorin se trouve juste en face d'Héraklion. Si vous restez quelques jours en Grèce, pourquoi ne pas l'ajouter à votre programme et passer quelques nuits sur cette île toute aussi somptueuse. Et si vous ne savez pas encore quoi visiter ou si vous n'avez pas de logement, vous pouvez consulter nos articles sur que faire à Santorin et où dormir à Santorin pour vous aider à trouver la perle rare 🙂 Fira et Pyrgos valent également le détour ! 😉

La Canée

chania

La Canée, également connue sous les noms de Chania et Hania, se trouve à l’ouest de la Crète. Cette ville a été fondée par les minoens 5 siècles avant notre ère, avant d’être occupée par les Byzantins et de devenir une ville fortifiée pendant l’occupation des Vénitiens, près de 2000 ans plus tard.
En visitant la ville, vous pourrez découvrir un très charmant port vénitien, encerclé de maisons colorées typiques. C’est notamment ici que se trouve la plus ancienne mosquée de Crète, la mosquée des Janissaires, connue pour ses dômes roses.

Dans la vieille ville, vous pourrez apprécier une ambiance authentique et vous trouverez beaucoup de petites boutiques, de cafés et de restaurants. Dans la basilique Saint-François, vous pourrez visiter le musée archéologique, où sont exposés les vestiges trouvés pendant les fouilles du site archéologique de la cité minoenne.

Rethymnon

rethymnon crete

Située entre La Canée et Héraklion, Rethymnon est une autre ville riche d’une histoire de plus de 4500 ans. Ici aussi, vous pourrez faire de belles promenades dans des ruelles colorées et découvrir un grand nombre d’édifices et de monuments historiques de l’époque minoenne, grecque, romaine et byzantine.

La vieille ville de Rethymnon se trouve sur la colline Palaiokastro. Vous pourrez notamment y découvrir une forteresse vénitienne. Très impressionnante, elle n’a pourtant pas pu empêcher les Ottomans d’envahir la ville. Dans la forteresse se trouvent notamment l’église Agios Theodoros Trichinas, la mosquée du sultan Ibrahim Han et la chapelle Agios Spyridon, une toute petite chapelle orthodoxe construite à même la falaise.

Cette ville qui occupe une position centrale sera l’endroit idéal pour trouver de nombreuses activités à pratiquer pendant votre séjour en Crète. Vous pourrez notamment profiter des belles plages de la région ou faire une randonnée sur le mont Ida, le plus haut sommet de l’île.

Les sites naturels de Crète

Encore aujourd’hui, la nature crétoise est par endroits préservée et sauvage. Entre plages, lacs et falaises, vous pourrez découvrir des paysages naturels inoubliables pendant votre séjour.

Les plages de Crète

crete plage

Une chose est sûre, quel que soit l’endroit où vous choisirez de poser vos valises pendant votre séjour en Crète, vous pourrez toujours trouver une très belle plage à proximité. Je dois bien avouer qu’il serait très difficile de n’en citer qu’une, tant les lagons et les plages de Crète rivalisent de charme.

La plage de sable rose d’Elafonissi est sans doute l’une des plus populaires, elle est souvent considérée comme faisant partie des plus belles plages d’Europe. Avec son eau limpide et peu profonde, cette plage perdue dans un paysage de montagne et l’une des merveilles de Grèce.
Au nord-est de l’île, le lagon de Balos offre également un paysage magique. Cette petite bande de sable qui relie le grand îlot circulaire, et la mer bleu turquoise qui change de teinte selon la profondeur de l’eau, forment un décor unique.
D’autres plages vous attendent également aux quatre coins de l’île, comme la plage de Preveli et son étonnante palmeraie, ou la plage de Matala, bordée de falaises, où se trouvent des grottes qui étaient habitées à l’époque néolithique.

Les gorges de Samaria

gorges de samaria

Voici probablement le site naturel le plus impressionnant de l’île. Situées au sud-ouest, dans la région de La Canée, ces gorges de plus de 15 km font partie des plus longues d’Europe avec les gorges du Verdon.

Si vous aimez les randonnées, vous ne pouvez pas manquer l’occasion de visiter les gorges de Samaria. Pendant l’hiver, la plupart du temps le niveau des eaux rend l’endroit dangereux, et l’accès est donc interdit. Mais entre mai et fin octobre, vous pourrez faire une excursion mémorable, entre les villages d’Omalos et Agia Roumeli.
Vous partirez depuis les hauteurs et descendrez le long de la falaise pour atteindre le lit la rivière, et vous poursuivrez jusqu’à rejoindre la Porte de fer, l’endroit le plus étroit du canyon. Vous finirez cette randonnée dans un petit village pittoresque, uniquement accessible par ce sentier ou par la mer.

Le plateau de Lassithi

plateau lassithi

À l’est de l’île, le plateau du Lassithi est souvent surnommé « la vallée aux 10 000 moulins ». Il s’agit de la région la plus fertile de Crète, où sont cultivés des céréales et des fruits. Ce plateau qui se trouve à 850 mètres d’altitude est entouré par le mont Séléna et par les montagnes du Dikti, dont le plus haut sommet culmine à près de 2 200 mètres.
Dans cette vallée, vous pourrez faire beaucoup de belles randonnées et admirer un panorama tout simplement exceptionnel.

Le site le plus important de la vallée est la grotte de Dikti. C’est ici que se cacherait la mère de Zeus d’après les mythes. Vous pourrez aussi faire un détour pour visiter Tzermiado, un village pittoresque, très réputé pour son artisanat local.

Les sites historiques de Crète

La Crète est habitée depuis des milliers d'années, elle est souvent considérée comme le berceau des civilisations européennes. Vous pourrez découvrir beaucoup de sites historiques aux quatre coins de l'île.

Les palais minoens

palais knossos

La civilisation minoenne, la plus ancienne civilisation d’Europe, s’est développée en Crète entre 2700 et 1200 ans avant notre ère. Parmi tous les vestiges qui témoignent de cette époque, le palais de Knossos, qui se trouve à quelques kilomètres au sud d’Héraklion, est de loin le plus spectaculaire et le mieux conservé.
Pendant votre séjour en Crète, si vous souhaitez en découvrir plus sur l’histoire de la région, visiter ce palais sera une étape absolument incontournable. Le palais et le site archéologique (qui se compose d’un second palais plus petit, de la villa royale et d’un tombeau) ont été découverts au début du XXe siècle par l’archéologue anglais Arthur Evans. C’est ici que vivait le mythique roi Minos, qui a donné naissance à la légende du Minotaure.

D’autres palais se trouvent également sur l’île. Le Palais de Phaistos est le deuxième plus grand édifice minoen. Il surplombe la plaine de la Messara depuis sa colline. À l’inverse du palais de Knossos, ce site est resté pratiquement tel qu’il était au moment de sa découverte. C’est ici qu’a été retrouvé le célèbre disque de Phaistos, un énigmatique disque en terre cuite, sur lequel sont gravées des inscriptions qui restent mystérieuses.
Sur la côte nord de l’île, le palais de Malia est un autre témoignage très important de la culture minoenne. Ce site est une véritable cité préhistorique. En plus du palais, vous pourrez y découvrir une zone résidentielle, une nécropole et une crypte.

Les monastères crétois

monastere arkadi

En visitant l’île de Crète, vous pourrez découvrir beaucoup de chapelles, d’églises, et surtout beaucoup de monastères orthodoxes. Quelques-uns sont d’ailleurs encore habités par des moines.
Le plus célèbre des édifices religieux crétois est le monastère d’Arkadi.
C’est ici que s’est écrite une page très sombre de l’histoire de la région. Lors de la révolte de 1866, pendant laquelle les Crétois ont lutté contre l’occupation turque, près d’un millier de personnes se sont réfugiées dans ce monastère. Plutôt que de perdre la bataille, les Crétois choisirent de se sacrifier et de faire sauter des barils de poudre, ce qui causa la mort de pratiquement tous les réfugiés et d’environ 1 500 Turcs et Égyptiens. Ce monastère est aujourd’hui encore un symbole du courage et de l’indépendance des habitants de l’île. C'est également le cas du monastère de Preveli, un édifice du XVIe siècle qui a servi de base pour les résistants crétois durant la Seconde Guerre mondiale.

Sur la presqu’île d’Akritori, à côté de La Canée vous pourrez aussi découvrir de superbes monastères comme Agia Triada, avec son église à 3 coupoles de style byzantin, qui abrite également un musée où est exposée une belle collection d’icônes religieuses. Non loin de là, vous pourrez visiter le monastère Katholiko, un des plus anciens édifices religieux de l’île.

0 commentaires
Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *