Rome

Via Appia à Rome

Accueil Rome Via Appia à Rome

Découvrir la Via Appia Antica à Rome

La Via Appia fait partie des plus anciennes voies romaines. Lors d’un séjour à Rome, prendre le temps de faire une balade sur ce vestige de l’Empire romain construit il y a plus de 2000 ans vous permettra de profiter d’une nature calme et verdoyante. Loin de l'agitation de la ville, vous pourrez découvrir à votre rythme l’un des endroits qui ont permis à Rome de devenir le centre du monde antique.

L’histoire de la Via Appia

via appia rome

La Via Appia Antica tient son nom du censeur Appius Claudius Caecus, qui ordonna sa construction en 312 av. J.-C. Originellement, cette grande voie pavée allait de Rome à Brundisium, une ville portuaire connue aujourd’hui sous le nom de Brindisi, qui se situe dans les Pouilles et donne sur la mer Adriatique.
Le but de cette voie était d’améliorer le ravitaillement de Rome, en créant un accès direct jusqu’à la Méditerranée. La voie Appienne s’étendait alors sur près de 600 kilomètres. Ce sont les légionnaires romains qui avaient pour tâche de construire cette route pavée, pendant les périodes où il n’était pas sur les champs de bataille.
La Via Appia a permis à l’Empire romain de solidifier son influence sur tout le sud de l’Italie, en facilitant notamment le prélèvement des taxes qui permettaient ensuite de nourrir la population grandissante de la capitale de l’empire.

Au Ve siècle, après la chute de l’Empire romain, cette voie a été laissée à l’abandon et est rapidement devenue trop dangereuse pour encore servir au transport de marchandises.
À l’époque de la Rome antique, aucun cimetière n’existait à Rome, où il était interdit d’enterrer les morts. Beaucoup de personnes, dont certains hauts dignitaires, ont donc été enterrées le long de la Via Appia, dans des catacombes ou des mausolées. C’est ce qui poussa bien plus tard, au XVIIIe siècle, le Pape Pie VI à lancer un grand projet de rénovation de cette voie, afin de rendre hommage aux premiers chrétiens qui reposent ici.

Aujourd’hui, seule une petite partie de la Via Appia reste encore accessible. Cet endroit moins touristique que beaucoup de sites de Rome est pourtant chargé d’histoire. Passer quelques heures sur la Via Appia sera parfait si vous souhaitez vous éloigner un peu des sites touristiques bondés et découvrir beaucoup de vestiges qui témoignent encore aujourd’hui de la grandeur de Rome.

Découvrir Rome autrement le temps d’une balade sur la voie Appienne

voie appienne rome

Si la Via Appia Antica est un endroit bien moins touristique que d’autres, c’est en grande partie parce qu’elle est assez éloignée du centre historique de Rome. Pourtant, cette route était autrefois surnommée la « Regina viarium », la reine des routes. Ce n’est pas seulement pour son importance commerciale et stratégique, mais aussi pour la grande beauté des paysages qu’il était possible de découvrir en l’empruntant.
Je vous parlerai plus tard de l’intérêt culturel et historique de découvrir cette voie, mais parlons d’abord tout simplement du plaisir que vous pourrez avoir à faire une grande balade dans ce cadre, où vous pourrez profiter d’une atmosphère champêtre à quelques pas d’une grande Capitale survitaminée.
Depuis la Porta San Sebastiano, qui marque le début de la voie, vous pourrez accéder à cet endroit qui semble directement sorti d’un autre temps, et qui plaira à coup sûr aux romantiques.

Pour vous y rendre, vous pourrez tout simplement emprunter le bus 118 depuis le centre de Rome. Une fois sur place, vous pourrez découvrir la voie à pieds, à vélo, et même à cheval. Regardez du côté des Roma Pass, certains incluent les transports en commun donc vous pourrez plus facilement vous déplacer pendant votre séjour.

Ce n'est que lors de mon deuxième séjour à Rome que j'ai pu découvrir la Via Appia.
Souvent on ne pense à aller découvrir ce coin de Rome quand on vient visiter Rome en 3 jours 🙂

Les vestiges de la Via Appia

catacombes via appia antica

Tout au long de votre promenade sur cette route, vous découvrirez des vestiges vieux de plus de 2 000 ans. Le premier grand site que vous croiserez sera l’église Domine Quo Vadis. C’est à cet endroit que selon la légende, Saint-Pierre rencontra Jésus pendant sa fuite de Rome, et décida ensuite de retourner vers la capitale.

En continuant votre promenade, vous découvrirez les ruines du Cirque de Maxence, un cirque romain du IVe siècle, où se trouvait à l’époque l’obélisque égyptien qui trône désormais au centre de la fontaine des Quatre Fleuves, sur la Piazza Navona.
Vous verrez beaucoup de tombeaux et de larges mausolées le long de la voie en poursuivant votre promenade.
L’un des plus célèbres vestiges est sans doute le mausolée de Cæcilia Metella, l’épouse d’un des généraux de Jules César. Ce mausolée datant du premier siècle avant notre ère est si impressionnant qu’il fut plus tard converti en château. D’autres personnalités de Rome reposent également dans des mausolées situés le long de la Via Appia, comme Sénèque, le philosophe et Sénateur romain qui a vécu pendant le premier siècle.

D’autres édifices et vestiges se trouvent également le long de la Via Appia, comme la résidence de l’empereur Maxence, la Villa dei Quintilli, ou celle de l’empereur Commode, la très luxueuse Villa Quintili.

Les catacombes de la Via Appia Antica

À l’époque de l’Empire romain, les catacombes étaient construites en dehors des murs d’enceinte et à proximité des axes les plus importants. Il n’est donc pas étonnant que plusieurs catacombes se trouvent au bord de la Via Appia, et vous pourrez notamment visiter les deux plus importantes : les catacombes de Saint-Calixte et les catacombes de Saint-Sébastien. Ces catacombes sont toutes les deux très vastes, et il n'est possible d'en découvrir qu’une partie.

Les catacombes de Saint-Calixte ont été le lieu de sépulture officiel de l’Église romaine durant le troisième siècle. Plus de 500 000 personnes y ont été enterrées, dont un grand nombre de martyrs et seize papes. C’est dans ces catacombes que fut retrouvé le tombeau de Sainte-Cécile, à l’intérieur d’une crypte où se trouve une peinture murale qui est la plus ancienne image de la Vierge en train de prier.
Les catacombes de Saint-Sébastien étaient un lieu de sépulture païen avant de devenir des catacombes chrétiennes dédiées à Saint Pierre et à Saint Paul. Son entrée est située sous la basilique Saint-Sébastien-hors-les-Murs. Lors d’une visite de ces catacombes, vous pourrez notamment découvrir des tombes, des mausolées et une petite chapelle en l’honneur de Saint Sébastien.
Plusieurs fois par jour, des visites avec des guides francophones sont organisées. Je vous conseille vraiment de faire ces découvertes en compagnie d'un guide, pour en apprendre bien plus sur l’histoire fascinante de ces endroits.

0 commentaires
Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *