Islande

Godafoss en Islande

Accueil Islande Godafoss en Islande

Visiter Godafoss, l'une des plus belles cascades en Islande

Les chutes d’eau Godafoss en Islande se trouvent sur la rivière glaciaire Skjálfandafljót qui trouve sa source directement dans le glacier du Vatnajökull. Elle est considérée comme l’une des plus impressionnantes et plus belles cascades du pays avec 12 mètres de hauteur. Au cours d’un road trip en Islande, Godafoss est un incontournable et je vais donc vous donner toutes les informations pour la visite en toute sécurité de ces chutes d’eau 😉

Pourquoi visiter Godafoss, la cascade des Dieux ?

Le mot islandais Godafoss signifie littéralement la « cascade des Dieux » pour des raisons historiques qui datent du 10e siècle, à l’époque médiévale où le christianisme venait renverser d’anciennes religions.

godafoss aurores boreales

Mais ce qui rend la chute si particulière, c'est sa forme en U assez peu commune, que les photographes apprécient tout particulièrement, si c’est votre cas, préparez bien votre matériel 📸 Un autre paramètre qui rend cette cascade si singulière est le champ de lave de Bardardalur qui l’entoure. Enfin la puissance de la rivière vous laissera sans voix.

C’est un passage obligatoire quand on arrive dans la région de Myvatn et plus généralement quand on explore le nord de l’Islande.

L’avantage quand vous vous rendrez à Godafoss, c’est que vous n’apprécierez pas le paysage d’une seule cascade, mais de 2 cascades puisque le fleuve Skjálfandafljót abrite aussi une deuxième cascade, Aldeyjarfoss.

Quand et comment se rendre à Godafoss ?

route 1 islande

La cascade des Dieux est très simple d’accès par la route 1, une route accessible pour tous les véhicules, que vous choisissiez la location de van en Islande, la location de camping-car en Islande ou la location de 4x4 en Islande.

Pour vous situer un peu sur cette route longue de plus de 1 300 km, sachez que Godafoss se trouve à environ 5 heures de route de la capitale Reykjavik, à seulement 35 km d’Akureyri et 38 km du lac Myvatn.

Une fois que vous arriverez à la hauteur de la rivière Skjálfandafljót, la route 1 se sépare en 2 routes, la 883 et la 844. Au bout de ces 2 routes se trouvent des parkings pour stationner votre véhicule le temps de votre visite et je vous conseille même de vous rendre aux 2 spots pour profiter de 2 points de vue, l’un en aval de la cascade et l’autre en amont.

D’ailleurs si vous avez besoin de vous restaurer, de faire le plein et même de passer la nuit, sachez que tout cela est possible sur le parking de la route 844.

Quant à la meilleure période quand partir en Islande et visiter Godafoss, je vous recommande sans hésitation le printemps ou l’été ! Visiter l’Islande en été vous permettra de profiter de longues journées !

L’affluence touristique est aussi très élevée toute la journée pendant l’été, c’est pourquoi il faudra privilégier le matin ou le soir si vous voulez profiter des cascades le plus paisiblement possible. Personnellement je vous recommanderais même d’y aller la nuit (en juin et une partie du mois de juillet) quand le soleil de minuit affiche ses couleurs orange et rose. C’est l’une des plus belles choses que j’ai pu voir au cours de mon voyage en Islande.

En hiver, il est aussi possible de visiter Godafoss, mais selon la météo (très changeante en Islande), ce n’est pas conseillé, voire dangereux s’il fait déjà nuit. Parfois la route n’est même pas ouverte, mais pour le savoir vous devrez consulter le site de l’IRCA (Icelandic Road and Coastal Administration).

Où photographier la cascade de Godafoss ?

photographe cascade des dieux

Sur le côté est de la rivière glaciaire, en la longeant pendant environ 700 mètres à pied, vous tomberez sur un point de vue exceptionnel sur la chute de Godafoss, c’est l’un des spots préférés des touristes adeptes de photographie. Si vous êtes équipé d’un trépied, vous immortaliserez sûrement de magnifiques clichés 🤩

Le deuxième point de vue est plus difficile d’accès, surtout si vous transportez du matériel de photographie. Faites demi-tour et descendez un chemin de terre proche de la chute, vous serez alors au même niveau que la rivière, pour prendre des photos de la cascade en contre-plongée.

Ce chemin de terre peut être très glissant à n’importe quelle période de l’année, surtout s’il a beaucoup plu. En hiver, le chemin est même complètement inaccessible.

Vous l’aurez peut-être remarquée, vous pourrez aussi rejoindre l’autre rive de la cascade via une passerelle, le pont de Fossholl. Ce point de vue vous offrira de magnifiques clichés de la cascade Geitafoss, un peu moins impressionnante que Godafoss, je dois l’avouer, mais en arrivant sur la rive ouest, vous trouverez ce qui représente selon moi, le meilleur point de vue sur Godafoss et le champ de lave qui l’entoure.

Infos pratiques pour la visite de la cascade

Ce lieu en pleine nature est accessible gratuitement et à n’importe quelle heure, il n’y a pas de quotas de limitation, comme cela peut être le cas d’autres sites naturels, abîmés par le tourisme de masse.

L’accès peut tout de même être restreint en cas de mauvaises conditions météorologiques et pour la visite, prévoyez entre une demi-heure et 2 heures sur place, selon le nombre de points de vue où vous souhaitez vous rendre.

Le mythe de Godafoss

Je l’ai mentionné au début de l’article, le nom Godafoss, signifiant « cascade des Dieux » vient de l’histoire médiévale islandaise qui remonte au 10e siècle. À cette période, la religion chrétienne arrive tout juste en Islande et renverse peu à peu les croyances païennes, notamment suite à une décision officielle de l’Athling d’adopter le christianisme comme religion officielle.

L’Athling n’a pas forcé cette décision, puisqu’il a même laissé Thorgeir Thorkelsson, un diseur de loi païenne, prendre la décision finale. Cet homme était reconnu pour sa sagesse et sa justesse aussi bien au sein de la population païenne que chrétienne.

Thorgeir Thorkelsson, un habitant du nord de l’île, s’isole alors pendant une journée et une nuit entière et revient avec la conclusion suivante : l’Islande doit devenir chrétienne. Pour symboliser cette décision, il décide de jeter les statues païennes d’anciennes idoles, d’anciens dieux, notamment Thor et Odin (encore les plus connus à ce jour), dans la chute d’eau non loin de chez lui, une chute d’eau aujourd’hui connue sous le nom de Godafoss 🙂

Que faire aux alentours de Godafoss ?

Une fois votre visite de Godafoss achevée, vous pourrez facilement accéder à d’autres lieux d’intérêts de la région qu’il ne faut pas manquer.

Visiter Akureyri

akureyri islande

Vous pourrez faire un tour du côté de la ville d’Akureyri, à environ 40 km de Godafoss et au pied du fjord d’Eyjafjördur. Sur place, baladez-vous dans les rues du centre-ville jusqu’à l’église édifiée en 1940. Je vous en parle au cas où vous feriez partie de ces personnes qui n’entrent dans les églises qu’au cours de leurs voyages, sachez que les vitraux mettent en scène le début du christianisme en Islande, dont nous parlions à l’instant.

Sinon vous pourrez aussi vous rendre au musée d’Art d’Akureyri, celui-ci abrite des œuvres contemporaines majoritairement islandaises. Profitez aussi d’un peu de calme dans les jardins botaniques au sud de la ville 🌱

Le lac de Myvatn

Le lac de Myvatn est un lac volcanique autour duquel il est possible visiter énormément de sites naturels surprenants :

hverfjall
myvatn nature bath
  • Hverfjall, qui veut dire « montagne de la source chaude » en français, est un volcan situé au bord du lac. Son sommet atteint 250 mètres pour une profondeur de 200 mètres. En entreprenant l’ascension de ce volcan 🌋, vous pourrez profiter d’une vue incomparable sur le lac de Myvatn.
     
  • Myvatn Nature Bath est l’équivalent nordique du Blue Lagoon en Islande. Jardbödin est une station géothermale où vous pourrez profiter de tous les bienfaits de l’eau thermale après des journées d’exploration en pleine nature. Je peux vous dire qu’après l’ascension d’un volcan, une journée de relaxation comme celle-ci est bien méritée 💆‍♂️

  • Le bassin Stakholstjorn du lac de Myvatn vous surprendra avec ses formations appelées Skutustadir, des pseudos-cratères. C’est-à-dire qu’ils ressemblent à des volcans, mais sans cheminée de lave et recouverts de mousse. Si vous avez un peu peur des volcans comme moi, il s’agit d’une très bonne alternative 😉

Le volcan Krafla

krafla godafoss

Le volcan Krafla est une des zones volcaniques les plus actives du nord de l’Islande, après un passage à Godafoss, c’est un passage obligatoire ! Je pense n’avoir jamais vu de paysages aussi beaux que ce volcan, sa caldeira et ses fissures volcaniques.

Hverir, aussi appelé Hverarönd

hverir islande

Hverir possède plusieurs dénominations, on l’appelle Hverarönd, mais aussi Námafjall et pour cause, la montagne adjacente est le mont Námafjall. En français, Hverarönd signifie « sources chaudes des canards ».

L’activité volcanique de ce site est très forte puisque l’on y observe un grand nombre de fumerolles, de solfatares et de mares de boue. Les couleurs du site sont assez impressionnantes, on trouve de l’ocre et des roches noires, notamment à cause de l’activité volcanique, mais le plus surprenant reste la couleur jaune liée au soufre qui se dégage de Hverir. Le soufre dégage une odeur un peu dérangeante, mais en contraste avec le paysage, on en fait facilement abstraction 😉

Si l’envie vous prend, après avoir découvert ces fumerolles et marmites à plus de 80°C, vous pourrez vous lancer dans l’ascension du mont Námafjall.

Découvrir Husavik

husavik

Même si c’est un peu plus loin, à environ 200 km, vous pourrez aussi visiter la ville de Husavik, son patrimoine culturel et sa faune typiquement islandaise. Si vous ne savez pas que faire à Husavik, commencez donc par vous balader dans le port de la ville. Ici aussi l’église vaut un petit détour !

Husavik est surtout réputée pour sa faune très variée. C’est d’ici que vous pourrez partir pour l’observation des baleines en Islande, mais aussi l’observation des macareux. Enfin, vous pourrez aussi profiter d’un passage à Husavik, et plus généralement dans le nord du pays, pour observer des aurores boréales en Islande !

Où dormir à proximité de Godafoss ?

Je vous ai parlé d’Akureyri et d’Husavik, sachez que ces 2 villes sont d’excellents points de chute après la visite de la cascade des Dieux, Godafoss. Akureyri est plutôt un lieu d'étape, tandis qu’Husavik vaut vraiment le détour et mérite qu’on lui consacre plusieurs jours.

Encore plus à proximité des chutes, je vous parlais de passer la nuit sur la route 844, à proximité du parking. Cet établissement se distingue par sa couleur jaune et son nom est Hotel Godafoss Fosshóll, le prix d’une nuit y varie d’un mois à l’autre, mais généralement prévoyez environ 200 €.

Bien sûr il existe énormément de logements un peu partout autour de Godafoss, pour tous types de budget, vous trouverez donc forcément votre bonheur. D'ailleurs si vous voulez en savoir plus sur le prix d'un voyage en Islande, j'ai un article consacré à la question 🙂

Voilà pour ce guide sur les cascades de Godafoss en Islande, j’espère que j’ai pu répondre à toutes vos questions sur ce lieu d’exception. Si vous avez encore des questions où que vous cherchez que faire en Islande par la suite, j’ai tout ce qu’il vous faut 😉

Une note pour cet article ?
 3 avis (4.7/5)
0 commentaires
Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *