Que faire aux îles Baléares ?

L’archipel des Baléares est un territoire espagnol de cinq îles, situées entre le continent et la Sardaigne. C’est bien sûr un petit paradis où l’eau est turquoise et le sable blanc. Malgré les conséquences du tourisme de masse dans quelques endroits, il est toujours possible de trouver ses petits coins à soi, loin de l’agitation estivale. Mais surtout, la richesse des Baléares va bien au-delà de ses plages…

Quand partir aux îles Baléares ?

eaux-turquoises-baleares

Les îles jouissent d’un climat méditerranéen agréable en toutes saisons. En fait, il ne fait jamais vraiment froid, même si certains mois restent plus propices à s’étaler sur la plage que d’autres. 😉
L’été, généralement chaud et sec, commence déjà en avril pour tourner autour des 25°C jusqu’en octobre. L’hiver reste clément, avec environ 12°C indiqués sur le mercure. Attention cependant aux saisons intermédiaires du printemps et de l’automne, qui peuvent s’avérer surprenantes, car pluvieuses, même si les pluies sont plus fréquentes à Minorque et dans la partie nord de Majorque que dans le reste de l’archipel, qui est marqué par un climat subdésertique.

Autre chose à noter: toutes les îles sont exposées aux vents dominants, alors ne laissez pas vos chapeaux s’envoler !

Que voir aux îles Baléares ?

Passons sur Cabrera, qui est vide d’habitants, pour se concentrer sur les quatre autres îles de l’archipel: Majorque, Minorque, Ibiza et Formentera. Ces noms vous sont sans doute familiers, mais voyons ce qu’ils cachent vraiment…

Majorque

sejour-palma-de-majorque

Majorque est la plus grande, et la plus connue, des îles Baléares. Le tourisme y laisse ses traces, en particulier dans la fameuse baie de Palma. En plein été, ne pensez même pas à être tranquille sur les plages ! À préférer hors saison, donc 🙂 Mais heureusement, l’île cache d’autres trésors.

Elle regorge de villages aux ruelles de charme, cachés dans les champs d’oliviers, de petits ports de pêche et de calanques paradisiaques. Le passage par la capitale, Palma de Majorque, est incontournable. Perdez-vous dans la vieille ville, le Casco Antigo, pour explorer au hasard la cathédrale gothique, le palais royal de l’Almudaina ou les patios des grandes demeures bourgeoises. À 30km de là, vous trouverez Sóller, petite cité perdue au beau milieu d’une superbe chaine de montagnes connue pour sa production d’oranges, que l’on rejoint à bord d’un vieux train bringuebalant. Si vous préférez l’air de la mer, courez vous réfugier sur la péninsule de Formentor, point le plus septentrional de l’île, qui offre des panoramas formidables. Ou à Porto Cristo, port de pêche datant du XIIIe siècle entouré des stalactites, stalagmites et lacs souterrains des grottes du Drach.

Minorque

baleares-minorque

Minorque est depuis 1993 une « Réserve mondiale de la biosphère » selon l’UNESCO, qui comblera tous les amoureux de la nature. Elle est parsemée de criques aux eaux cristallines, complètement isolées, et de petits villages qui participent pleinement à son charme, alors que les chemins de terre rouge serpentent entre les vallées. Abritant les vestiges d’une civilisation mégalithique, c’est aussi l’île la moins fréquentée des Baléares, ce qui lui permet de conserver un visage brut et authentique. Pour en avoir un exemple, allez visiter Ciutadella, la plus jolie ville de Minorque à mes yeux. Sa vieille ville et son dédale de ruelles, avec leurs façades de palais ocre et rose, sont classés monument historique et laissent un souvenir impérissable.

Ibiza

Ibiza est bien connue pour être la destination people par excellence. Les discothèques s’y comptent par centaines et si vous cherchez la tranquillité, vous vous êtes trompé de destination. Mais parmi les côtes déformées par le tourisme de masse se trouvent toujours de petites criques aux eaux claires où les hippies se réfugièrent dans les années 1960. Malgré tout, l’intérêt historique et culturel d’Ibiza est toujours bien réel. Son patrimoine est dominé par les remparts de Dalt Vila, ville haute âgée de 2 600 ans, l’une des cités les plus anciennes de la planète, et digne de figurer au Patrimoine Mondial selon l’UNESCO.

Formentera

formentera

Formentera est la plus petite des îles de l’archipel, et sans doute la moins connue du touriste lambda. Mais dans ses années de gloire, elle était fréquentée par les Pink Floyd, qui aimaient s’y réunir, et est restée le refuge méditerranéen des artistes et designers du continent. Les visiteurs y font des excursions à la journée, et si vous voulez trouver la tranquillité des littoraux de Formentera, préférez une visite entre mi-avril et mi-juin, ou à partir de septembre. Les plages fréquentées exclusivement par les touristes locaux, c’est quand même plus drôle !

SI vous souhaitez partir une semaine ou deux sur ces îles, je vous conseille ce voyage aux Baléares avec Promovacances : cliquez ici

J’espère avoir réussi à vous montrer que les Baléares, ce n’est pas seulement les discothèques d’Ibiza et les plages bondées de Majorque. L’archipel regorge de richesses de toutes sortes et a su conserver son patrimoine culturel et historique sans égal. Le potentiel pour un voyage inoubliable est bien là, préparez-vous à en prendre plein les yeux !

Si vous recherchez plus d’informations sur les Baléares, le site de l’Office du tourisme est bien fait.

Une note pour notre article ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *