Amsterdam-lever-soleil

Échappée à Amsterdam

Amsterdam a une réputation sulfureuse. Mais cette ville, c’est d’abord une histoire d’eau. La vie s’organise autour de ses canaux. Les 1281 ponts qui relient les berges et les étonnantes demeures, parcourus par des groupes de jeunes gens à vélo, révèlent la magie de cette capitale de taille modeste qui la rend si authentique. Elle a beaucoup à offrir, bien au-delà des vitrines du quartier Rouge et des fameux coffee shops qui attirent tant de touristes venus de toute l’Europe.

Quand partir ?

Amsterdam est plus ou moins soumise au même climat que Paris. Pendant l’hiver, entre novembre et mars, la ville se replie sur elle-même, sous l’effet de la pluie et du vent. Même s’il faut prévoir des vêtements bien chauds, c’est tout de même une bonne période pour les coureurs de musée et les amateurs de chocolat chaud au creux du canapé. Si vous êtes plutôt du genre à vous promener en plein air, préférez le printemps: avril et, mai échappent à la pluie et à l’invasion estivale de touristes, en offrant pourtant un agréable ensoleillement. Les romantiques trouveront leur bonheur en automne, période pendant laquelle les couleurs des feuilles jaunies changent complètement le tableau.

Si vous cherchez une location de vacances à Amsterdam, vous pouvez regarder sur le site de Holidu.

Que voir à Amsterdam ?

decouvrir amsterdam

Dans les rues d’Amsterdam…

Amsterdam a bien changé depuis le chef-d’oeuvre de Jacques Brel. Le port a perdu sa centralité, et c’est la rue qui lui a volé. Devenu quartier résidentiel et lieu de création dédié aux arts et à la culture, le port n’est définitivement plus ce qu’il était, même s’il vaut bien une petite visite à vélo. Oui parce qu’à Amsterdam, impossible d’échapper aux vélos. Ils sont partout, et font le charme de la ville. C’est le moyen de transport idéal pour parcourir les superbes canaux, première étape de toute visite de la ville. Entourés de superbes demeures baroques, de la Renaissance, néoclassiques ou même art nouveau, ils forment le coeur d’Amsterdam et savent honorer sa diversité. L’une de ces magnifiques maisons est en réalité l’ancienne cachette d’Anne Frank et de sa famille pendant l’occupation nazie, aujourd’hui transformée en lieu de mémoire particulièrement émouvant. Sachez le repérer !

Après les canaux, poussez votre promenade vers le nord pour atteindre le quartier de Jordaan, qui s’est considérablement métamorphosé ces dernières années. Désormais fréquenté par les artistes et les étudiants, ce quartier autrefois populaire regorge de tranquillité bohème. Ses cafés, marchés et boutiques originales sauront combler les chineurs de toutes sortes et se révèlent idéaux pour se perdre au détour de ses ruelles. C’est même la meilleure solution pour découvrir les merveilles de l’endroit.

Au fil de vos promenades, n’hésitez pas à faire des pauses dans les fameux cafés de la capitale néerlandaise. Attention cependant à bien faire la différence entre café brun et café blanc, qui est en fait plutôt évidente. Les cafés bruns remontent au XVIIe siècle et tiennent leur surnom de murs brunis par des siècles de fumée de tabac. On y partage des bières dans une ambiance conviviale et chaleureuse. Le plus vieux d’Amsterdam c’est le café Chris, il date de 1624 et se situe au coeur de Jordaan. Quant au café blanc, c’est tout le contraire. Spacieux et clairs, modernes, voire high-tech, ils sont conçus par des designers et fréquentés par des jeunes et des hommes d’affaires venus déjeuner sur le pouce. L’un des plus sympathiques est le De Jaren, doté d’une terrasse au bord de l’Amstel.

Capitale européenne de la culture

amsterdam capitale culture

Amsterdam occupe une position non négligeable sur la scène culturelle européenne. Elle a même tout un quartier dédié aux musées. En première place on trouve le musée Van Gogh, qui abrite plus de 200 tableaux et 500 dessins du génial artiste. Autrement dit, la plus grande collection au monde, provenant essentiellement du fonds personnel de son frère Théo. Tellement grande que les oeuvres sont exposées par roulement, jamais toutes en même temps. Le musée a le mérite de présenter les travaux dans l’ordre chronologique des périodes de création, afin de rendre clair le parcours de l’artiste et son évolution. Attention cependant à la foule de visiteurs, qui est…constante. N’hésitez pas à regarder pour prendre un pass Amsterdam pour vous éviter de devoir attendre une fois sur place.

À quelques mètres de là se trouve le Louvre néerlandais, le temple de la peinture nationale du XVIIe siècle, dit le « Siècle d’Or »: le Rijksmuseum. Installé dans un bâtiment néo-gothique datant de 1885, le musée expose de grands noms. On y croise Rembrandt, Vermeet, Hals et bien d’autres, pour le plus grand bonheur de vos pupilles.

Dans un autre domaine, mais tout aussi impressionnant, ne quittez pas Amsterdam sans avoir fait un détour par le Tuschinski. Ce n’est pas un musée, mais un cinéma. Pourtant, ce n’est pas si évident. Créé en 1921, le monument Art Déco est entièrement dédié au 7e Art. Même si vous venez pour voir le dernier chef-d’oeuvre du grand écran, le Tuschinski se visite comme un monument. Le lobby et sa superbe coupole, les escaliers impressionnants, les vitraux magnifiques… L’ensemble vous en mettra plein les yeux !

Amsterdam qui ne dort jamais

amsterdam le soir

Amsterdam est clairement une ville qui aime la nuit. La Mecque des fêtards, depuis pas mal de temps, et fière de l’être. Certains de ses clubs sont mythiques, notamment le Paradiso ou le Melkweg, mais il y en a pour tous les goûts… et tous les âges. La nuit est à vous, mais elle est quand même plus fun en compagnie de véritables Amstellodamois qui sauront vous guider à travers les mystères de la vie nocturne locale.

Évidemment, nul besoin d’expliquer pourquoi le quartier Rouge fait également parler de lui quand on évoque le domaine de la nuit. La réputation mondiale de ses « dames déshabillées en vitrine » n’est plus à faire, et attire un nombre incroyable de curieux. Si les artères principales du quartier ont un aspect touristique bien entretenu, les rues perpendiculaires peuvent s’avérer un peu plus « hard ». Âmes sensibles, s’abstenir.

 

Voilà, en bref, l’essentiel d’Amsterdam. Destination privilégiée des Français pour les week-ends de printemps, son potentiel va bien au-delà des simples curiosités de sa réputation sulfureuse. C’est l’une des plus belles capitales européennes, et sa magie n’a pas d’égal. Le refuge idéal pour une escapade loin de l’agitation parisienne !

Le site de l’Office du Tourisme d’Amsterdam est très bien fait, si vous cherchez encore plus d’informations, vous y trouverez votre bonheur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *