Espagne

Visiter Ronda

Accueil Espagne Visiter Ronda

Que faire à Ronda ? 10 activités incontournables à découvrir

Vous êtes en Andalousie et vous voulez visiter Ronda ? Découvrez dans cet article toutes les choses que vous pouvez voir dans ce magnifique coin d'Espagne 🙂 Pour moi Ronda est l’une des plus jolies petites villes d’Espagne.
Lors de votre séjour en Andalousie, vous pourrez consacrer une ou deux journées à la découverte de cette charmante ville située au sommet d’une montagne, qui fait partie des sites touristiques les plus populaires de la région.

Dans ce billet, je vais vous présenter tout ce que vous pourrez voir et faire pendant votre visite de Ronda.

Ne manquez pas non plus mon article pour visiter l'Andalousie en 7 jours si vous voulez faire un road-trip dans la région en venant visiter Ronda 🙂

Les Miradors de Ronda

Si Ronda est une ville si unique, c’est en bonne partie parce qu’elle est construite en altitude et qu’elle surplombe la gorge d’El Tajo. À plusieurs endroits de Ronda, vous pourrez trouver des miradors qui permettent d’admirer les environs et de profiter de vues grandioses :

  • Le Mirador de Ronda se trouve dans la rue Blas Infante, qui mène également aux arènes. Cette rue qui longe la falaise offre déjà quelques panoramas superbes, et sur la passerelle du Mirador, vous pourrez accéder à une vue étonnante sur la vallée de Guadelevin.
  • Le Mirador de Aldehuela se trouve à proximité du Pont Neuf et du couvent de Santo Domingo. Il permet d’admirer le pont, les collines environnantes et la rivière Guadelevin.
  • Le Mirador del Viento sur trouve à l’ouest de la ville. C’est l’endroit idéal pour apprécier toute la beauté de la région, avec les collines vertes au loin et les nombreuses cultures présentes dans la vallée.

Vous ne pouvez pas visiter Ronda sans passer par les Miradors 😉 En plus vous pourrez prendre des photos magnifiques !

Visiter Ronda et ses arènes

arenes taureaux andalousie

Les arènes de Ronda font partie des plus anciennes de toute l’Espagne. La plaza de Toros a été construite en 1785, et c’est ici qu’est née la tradition de la tauromachie. D’après la légende, alors que cette arène servait de centre d’équitation, une aristocrate fit une chute de son cheval, et alors qu’un taureau allait le charger, Francisco Romero réussit à le distraire en agitant son chapeau. Son petit-fils, Pedro Romera, deviendra plus tard l’un des premiers toreros de l’histoire. Véritable légende de la tauromachie, il est notamment connu pour avoir terminé sa carrière sans jamais avoir été blessé.

Les arènes de Ronda sont, avec le Pont Neuf, l’autre symbole de la ville. Leur architecture rappelle fortement le palace de Charles V, situé dans l’Alhambra de Grenade. Elles peuvent accueillir jusqu’à 5 000 personnes et abritent également le musée de la Real Maestranza de Caballeria, consacré à l’histoire de la tauromachie.

Les jardins de Blas Infante

Tout près des arènes, vous pourrez découvrir les jardins de Blas Infante (Paseo de Blas Infante). Ce parc apporte une touche de verdure très agréable au centre de Ronda. Blas Infante était un écrivain et homme politique qui a beaucoup œuvré pour l’Andalousie, il est aujourd’hui considéré comme le père de la patrie andalouse.
Ce très joli parc arboré sera l’endroit parfait pour faire une petite promenade. À plusieurs endroits, notamment sur son belvédère le Balcón del Coño, vous pourrez profiter de plusieurs points de vue sur le bord du Tage. Le nom étonnant de ce belvédère est dû aux exclamations des visiteurs qui découvrent cette vue impressionnante pour la première fois.

Le palais de Mondragon

Ce palais réalisé au début du XIVe siècle, à l’époque de la domination arabe, fait partie des édifices incontournables de Ronda. Le palais de Mondragon a d’abord été le lieu de résidence du fils du sultan du Maroc Abul Hassan et des gouverneurs nasrides. Pendant les siècles suivants, il a plusieurs fois été modifié, avec notamment l’ajout de deux tours au XVIe siècle et d’une grande porte avec colonnes au XVIIIe siècle. Ce palais a été pendant un temps la résidence de villégiature du roi Ferdinand et de la reine Isabelle, qui venaient souvent en séjour à Ronda.
Aujourd’hui, cet édifice situé sur la place du même nom abrite le musée Municipal de Ronda. En visitant le palais, vous pourrez découvrir notamment 3 patios, qui mélangent les styles mudéjar, gothique et Renaissance. Vous aurez aussi l’occasion d’accéder aux superbes jardins du Palacio de Mondragon, depuis lesquels vous pourrez profiter de très jolies vues sur la vieille ville.

Visiter Ronda : direction le Pont Neuf

puente nuevo

Le Pont Neuf, ou Puente Nuevo, est sans aucun doute le monument le plus emblématique de Ronda. D’ailleurs, cela ne m’étonnerait pas que ce soit une photographie de ce pont qui vous ait donné envie de découvrir la ville. Construit pendant la seconde moitié du XVIIIe siècle, le Pont Neuf de Ronda fait pratiquement 100 mètres de haut. Constitué de 3 grandes arches, il passe par-dessus les gorges d’El Tajo et enjambe la rivière Guadalevin, permettant ainsi de faire le lien entre la vieille ville et la partie moderne de Ronda.
C’est à l’étage inférieur du pont que se trouve le Centre des visiteurs de Puente Nuevo. Sur place, vous pourrez suivre une petite visite audiovisuelle pour en apprendre beaucoup plus sur l’histoire de ce pont. Dans les parois rocheuses, vous pourrez également voir des habitations troglodytes.

La Plaza del Soccoro

Si vous voulez faire une petite pause pendant votre visite de la ville, la Plaza del Soccoro sera l’endroit idéal. Sur cette jolie place centrale et paisible située dans la nouvelle ville, vous trouverez beaucoup de terrasses de cafés et de restaurants, pour vous rafraichir pendant les chaudes journées d’été ou prendre un repas dans un cadre particulièrement agréable. Sur la place, vous pourrez notamment admirer l’imposante église de Nuestra Señora del Socorro.

La Plaza Duquesta de Parcent

La Plaza Duquesta de Parcent se situe dans le quartier historique de La Ciudad. Cet endroit qui était le lieu central de Ronda du temps de l’occupation arabe est probablement la plus jolie place de la ville. C’est sur cette place que se trouvent notamment l’Iglesia de Santa Maria la Mayor et l’Hôtel de Ville.
L’église de Santa Maria la Mayor a été bâtie à l’emplacement de l’ancienne mosquée, dont elle a d’ailleurs conservé le mihrab. Cette église est une fois de plus un parfait exemple du mélange des différents styles architecturaux. Certains de ses éléments sont de style baroque, ses trois nefs sont de style gothique et sa chapelle est de style Renaissance.
Aux abords de cette place, vous pourrez aussi trouver un petit parc ombragé où des musiciens viennent régulièrement jouer de la guitare et de l’accordéon.

Le palais du roi Maure

palais roi maure

La Casa del Rey Moro est un impressionnant palais qui, contrairement à ce que son nom pourrait laisser penser, a été construit après l’époque de domination arabe. C’est en fait au XVIIIe siècle que le palais du roi Maure a été bâti.
Mais l’influence arabe se fait tout de même ressentir dans la mine, qui est accessible depuis les jardins. Cette grande cavité artificielle de plus de 60 mètres a été creusée par les Arabes pour permettre à la ville d’être approvisionnées en eau. Vous pourrez descendre tout au fond en empruntant l’escalier taillé dans la pierre.
Le palais n’est pas ouvert au public, mais en plus de la mine, vous pourrez également visiter les magnifiques jardins en terrasses. Élaborés par Jean-Claude Forestier, un architecte et paysagiste français, ils sont construits sur plusieurs niveaux et richement décorés de fontaines et d’azulejos.

Les musées de Ronda

  • Le musée Municipal de Ronda, situé dans le palais de Mondragon, abrite une étonnante collection d’œuvres et d’objets qui retracent l’histoire de la ville, depuis l’époque romaine.
  • Le musée du Bandit, ou musée del Bandolero, est un étonnamment musée consacré au banditisme. Il retrace l’histoire des hors-la-loi les plus célèbres d’Andalousie, à grand renfort de documents et de photographies. Si un musée rend hommage à ces bandits, c’est que certains d’entre eux étaient de véritables Robin des Bois andalous, qui volaient aux riches pour aider les plus démunis.
  • Le Museo de Caza est un musée de la chasse qui expose un très grand nombre d’animaux empaillés et relate l’histoire traditionnelle de la chasse dans la province de Ronda.
  • Le Museo Joaquín Peinado est un musée d’art où sont exposées plus de 200 œuvres réalisées par Joaquín Peinado, un peintre cubiste qui est l’un des plus grands représentants de l’École espagnole de Paris
  • Le Museo Temático Lara se trouve dans le palais Condes de Conquista, un palais où ont séjourné plusieurs membres de la famille royale. Ce musée d’art et d’antiquité situé en plein centre du quartier historique expose plus de 2 000 objets et œuvres d’art de toutes les époques : couteaux, articles de tauromachie, instruments de musique, montres, armes…

Les bains arabes

bains arabes ronda

Les bains arabes de Ronda font partie des thermes anciens les mieux conservés du pays. Ils ont été construits entre le XIIIe et le XIVe siècle. Après la période d’occupation arabe, ils n’ont plus été utilisés pendant plusieurs siècles, et ont même été entièrement ensevelis par la rivière.
Ce n’est que dans la première moitié du XXe siècle, alors que la duchesse de Parcent entreprit d’ériger des jardins dans cette zone que les bains ont refaits surface. Étonnamment, tout le système d’irrigation est encore aujourd’hui pratiquement intact. Il est même toujours possible de voir la chaudière d’époque. La structure de ces thermes rappelle fortement celle des bains arabes des palais nasrides de Grenade.

Et voilà pour mon article sur visiter Ronda ! J'espère qu'il vous aidera à préparer votre escapade dans la région 🙂

0 commentaires
Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *