L’imposition du WHV en Australie

Après avoir parlé du travail en Australie, il est temps de s’intéresser maintenant à l’imposition du backpacker en Australie.

Deux régimes d’imposition en Australie

En Australie, les impôts sont prélevés directement à la source, c’est-à-dire qu’ils sont directement prélevés de votre paie  (généralement les paies sont hebdomadaires en Australie,  les gens sont ainsi payés chaque semaine et non mensuellement comme chez nous).
Lorsque vous commencez un travail, vous fournissez à votre employeur votre numéro de tax file number (TFN) et ainsi les impôts seront payés directement en votre nom.

Pour connaître le taux d’imposition qui vous sera appliqué, il faut déjà savoir de quel régime d’imposition vous dépendez.
Deux régimes d’imposition sont possibles :

  • résident fiscal
  • non-résident fiscal

Pour le savoir, rien de plus simple, un outil est à votre disposition sur le site du gouvernement australien (ATO).

Généralement pour être considéré comme résident fiscal il faut avoir séjourné plus de six mois dans la même ville, mais je vous invite à faire la simulation pour avoir une réponse plus précise et surtout officielle.

La différence d’imposition est quand même grande entre les deux régimes d’imposition.

Le barème d’imposition en Australie

Trois cas sont possibles :

Vous n’avez pas fourni votre TFN à votre employeur : vous serez alors imposé à hauteur de 47% sur ce que vous gagnerez. Il est donc préférable de ne pas se retrouver dans cette situation et faire les choses correctement sinon vous perdrez l’équivalent de la moitié de votre salaire lors de chaque paie.

– Si vous êtes considéré comme non-résident fiscal, vous serez imposés à 32,5%. C’est-à-dire que pour chaque dollar gagné, vous paierez 32,5 cents de taxe jusqu’à 80.000$ gagnés. Au-delà de 80.000$ l’imposition est encore plus élevée mais généralement vous ne vous retrouverez pas dans cette situation lors d’un WHV.

– Si vous êtes considéré comme résident fiscal, vous ne paierez pas d’impôt sur les premiers 18.000$ que vous gagnerez. C’est quand même un très gros avantage pour les détenteurs d’un Working Holliday Visa. Après 18.000$ c’est 19 cents par dollar puis 32,5 cents par dollar (l’imposition de base d’un non résident) au-delà de 37.000$ gagné. Mais attention, tout le monde ne pourra pas être considéré comme résident fiscal.

Impots en Australie
Imposition du WHV en Australie, différente de la France !

Résident ou non résident ?

C’est la question essentielle qui déterminera l’ensemble de votre imposition. N’essayez pas de frauder, des contrôles aléatoires sont opérés et les conséquences peuvent être lourdes pour le fraudeur.

Vous pouvez cependant très bien être résident fiscal sans avoir de visa de résident. La notion principale est la mobilité. Six mois dans la même ville et vous serez généralement considéré comme résident fiscal aux yeux de l’administration fiscale.

Et si je ne sais pas ?

Si lorsque vous commencez à travailler vous ne savez pas encore (ce qui est très fréquent et même normal pour les backpackers en Australie) vous pouvez toujours indiquer « non-résident » sur votre déclaration. Si au cours de l’année, votre statut change, il vous suffira d’indiquer lors de votre déclaration finale annuelle que votre statut est à présent résident fiscal. Ainsi vous aurez payé les taxes d’un non résident et l’administration procédera alors au remboursement du trop-perçu des taxes.

L’année fiscale débute le 1er juillet et se termine le 30 juin de l’année suivante. Vous aurez alors jusqu’au 31 octobre de la même année pour remplir votre déclaration de revenus et éventuellement récupérer les tax return, c’est-à-dire le trop-perçu d’impôts par l’administration.

En tout cas si vous avez la chance d’être résident fiscal, ne pas payer d’impôts sur les premiers 18.000$ c’est quand même génial. Le voyage n’en sera que meilleur 😉

 

Une note pour notre article ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *