Sicile

Conduire en Sicile

Accueil Sicile Conduire en Sicile

Conduire en Sicile, facile ou non ? Mes conseils

C’est décidé, vous allez bientôt faire un voyage en Sicile et vous comptez louer une voiture sur place pour découvrir l’île à votre rythme. Pour que vous sachiez parfaitement à quoi vous attendre, dans ce petit guide, je vous propose de découvrir toutes les informations qui pourront vous être utiles pour conduire en Sicile.

Le Code de la route en Sicile

Si vous êtes sur cette page, c’est peut-être parce que vous avez déjà entendu parler de la façon de conduire des Siciliens de manière assez peu flatteuse.
Dans les faits, le Code de la route en Sicile et en Italie n’est pas très différent du nôtre. Les panneaux sont pratiquement tous identiques, la ceinture de sécurité est obligatoire, vous roulerez du même côté, devrez laisser les mêmes priorités, et vous devrez respecter les limites de vitesse indiquées.
Une des différences les plus notables est que les autoroutes sont indiquées sur fond vert, et les routes nationales sur fond bleu. De même, en dehors des villes, vous devrez utiliser les feux de croisement de jour comme de nuit.

Rassurez-vous ! De retour d'un road trip en Sicile, je peux vous dire que conduire en Sicile n'est pas plus compliqué qu'en France 🙂 Il faut juste faire un peu plus attention.

Les ZTL : Zones à trafic limité

panneau ztl sicile

En ville, et plus particulièrement en centre-ville, vous devrez faire très attention à ne pas rentrer dans certaines zones, qui sont réservées aux riverains et aux transports publics pendant la journée. Des panneaux avec un cercle rouge sur un fond blanc indiquent ces zones. En circulant dans ces rues, vous vous exposerez à une amende d’environ 100 € pour chaque franchissement de zone (des caméras sont placées le long des zones pour contrôler les infractions). Il est donc possible de recevoir 2 amendes lors d’une seule infraction, une pour avoir été filmé en entrant dans la zone, et l’autre pour avoir été filmé à nouveau en sortant de cette zone.

Sous le panneau qui indique une ZTL, vous trouverez des informations en ce qui concerne les horaires de cette interdiction, puisque la circulation vous sera souvent autorisée à partir d’une certaine heure. La plupart du temps, l’interdiction dure de 8 h à 20 h.
Cette règle est souvent considérée comme véritable piège à touristes. Beaucoup de personnes qui visitent la Sicile et louent une voiture pendant leur séjour ne font pas assez attention à cette réglementation, et reçoivent plusieurs mois plus tard des amendes souvent très salées.

Pour moi c'est la règle la plus importante à retenir si vous devez conduire en Sicile ! 

La conduite sur les routes siciliennes

comment conduire en sicile

Alors, qu’en est-il du comportement au volant des habitants de l’île ? Disons qu’ils sont assez peu patients, et ont tendance à estimer que les limites de vitesse sur les routes ne sont pas faites pour eux. De votre côté, si vous respectez ces limitations, vous serez très régulièrement doublé. Pour autant, je ne peux que vous conseiller de continuer à les respecter. Conduire en Sicile en tant que touriste est assez facile si vous n'imitez pas les locaux ahaha

Plutôt que de s’adapter à la conduite locale et d’accélérer, le mieux sera encore de serrer à droite, pour faciliter le dépassement des conducteurs pressés.
Un autre conseil que je peux vous donner est de toujours utiliser un GPS, car les panneaux de signalisation ne sont pas toujours très nombreux. De plus, évitez au maximum les itinéraires qui vous feront passer par les plus petites routes. Privilégiez avant tout les autoroutes et les routes nationales. Les routes régionales sont elles aussi indiquées par un panneau à fond bleu, mais leur numéro est précédé de la mention « SR », contrairement aux routes nationales, où ce numéro est précédé de « SS ».

Les autoroutes siciliennes

En Sicile, les « Autostrade » sont indiquées par un panneau à fond vert. Seules deux autoroutes sont payantes en Sicile, et vous devrez régler le montant du trajet à l’entrée ou à la sortie, en espèces ou par carte.
Si vous empruntez l’autoroute en Sicile, la première chose à faire sera de ne pas hésiter au moment de vous insérer dans le trafic. Il n’y a pas à proprement parler de voies d’insertion, il faudra donc être bien vigilant, et vous engager avec conviction quand vous le pourrez.

La limite de vitesse sur l’autoroute est de 130 km/h (110 km/h sur les routes nationales). Il semble cependant que cette règle ne vaut que pour les touristes... (je rigole ! mais vous verrez les Siciliens roulent vite sur les autoroutes !).
De plus, la signalisation au sol est également très peu respectée. Attendez-vous donc à tout moment à vous faire doubler par une Fiat Punto plus vieille que son conducteur, lancée à 140 km/h à cheval sur une double ligne centrale.
Une fois encore, même si vous pourrez toujours avoir envie d'adopter les coutumes locales pour plus d’immersion, la meilleure solution sera de rester à droite et de respecter les limitations, tout en ne prêtant pas attention aux appels de phares. Cela vous permettra également d’éviter une mauvaise surprise, les radars étant de plus en plus fréquents sur l’autoroute. Au final conduire en Sicile sur une autoroute n'est pas très différent de chez nous !

La qualité des routes siciliennes

louer une voiture en sicile

Un parking au bord de la plage en Sicile

Lors d’un road trip en Sicile, vous aurez l’occasion de découvrir des paysages superbes, mais il faut bien admettre que la qualité des routes ne sera pas toujours au rendez-vous. La Sicile est une île qui offre une très belle diversité de paysages, et vous pourrez passer par des routes sinueuses de montagnes, de bord de mer et même parfois les deux à la fois.
Mais l’état de la chaussée laisse souvent à désirer, beaucoup de routes sont très anciennes et ont connu plusieurs réparations successives, sans jamais vraiment être totalement rénovées. Même si la vue sera souvent à couper le souffle, il faudra donc rester toujours attentif à la route pour détecter les nids-de-poule et les affaissements.

Même pour aller visiter l'ETNA, vous n'aurez pas besoin d'un 4x4. C'est tout à fait possible de monter jusqu'au parking avec une petite citadine.

En ville, comment conduire en Sicile ?

Conduire en ville en Sicile est toute une histoire. Si les feux de signalisation sont respectés, c’est beaucoup moins le cas pour les stops, que les conducteurs siciliens prennent plutôt pour de simples invitations à ouvrir l’œil, avant de passer sans s’arrêter. Les priorités fonctionnent de la même manière, la règle tacite semble être que si une voiture a le temps de passer sans que l’autre soit obligée de freiner trop brusquement, c’est donc que c’était son tour. Seuls les tramways font exceptions, puisqu’ils sont toujours prioritaires.

Lorsque vous serez sur un rond-point, vous ne devrez pas considérer que vous êtes prioritaire pour autant. La règle qui donne la priorité au véhicule déjà engagé est encore assez récente en Italie, et vous constaterez que beaucoup de conducteurs continuent à jouer des coudes pour se frayer un chemin, sans se soucier des priorités.
Une autre différence concerne l’utilisation du klaxon. Nous avons plutôt l’habitude de l’utiliser pour faire remarquer à un autre conducteur qu’il a fait quelque chose de dangereux ou de stupide (tout en restant toujours parfaitement courtois bien entendu…). En Sicile, le klaxon sert plutôt à faire connaitre sa présence, un coup de klaxon signifie en quelque sorte « attention, je suis là et je compte bien passer ».

La première bonne nouvelle pour contrebalancer un peu cette situation qui pourrait totalement chaotique, c’est que le trafic en Sicile est finalement assez faible, surtout en dehors des heures de pointe (7 h – 9 h et 18 h – 21 h).
De plus, tout ce joyeux désordre se fait à vitesse réduite. Si vous restez particulièrement attentif à tout ce qui se passe, tout devrait donc bien se passer. Le chaos qui semble régner dans les rues peut effrayer de prime abord, mais on prend vite l’habitude, et je n’ai finalement jamais vu d’accident en circulant en Sicile.

Comment bien se garer en Sicile ?

ztl sicile

Pendant votre séjour en Sicile, au moment de garer votre véhicule, il faudra bien prêter attention à la couleur des lignes, puisqu’elles vous renseigneront sur la réglementation des zones de stationnement :

  • Les lignes blanches indiquent que le stationnement est gratuit
  • Les lignes bleues indiquent que le stationnement est payant
  • Les lignes jaunes indiquent que le stationnement est réservé aux riverains et aux personnes handicapées

En ville, vous trouverez assez facilement des parcmètres. Si aucun distributeur automatique n’est présent, vous pourrez également acheter des cartes de stationnement dans les bureaux de tabac et chez les marchands de journaux.
 Comme vous le constaterez, dans les rues les plus étroites, qui sont souvent situées dans les centres historiques, les places sont pratiquement toujours réservées aux riverains. D’ailleurs, comme je vous en parlais plus tôt, parfois vous n'aurez même pas le droit de circuler dans ces rues, qui sont au cœur de ZTL.

Certaines zones de stationnement bleues, les « Zona Disco », vous permettront parfois de stationner gratuitement, pendant une période limitée, à certaines heures de la journée et le dimanche. Il faudra dans ce cas que vous indiquiez votre heure d’arrivée, soit à l’aide d’un disque, soit simplement en la notant sur un papier que vous placerez bien en évidence. Vous trouverez un disque dans pratiquement toutes les voitures de location.

Comme c'est le cas avec les zones à trafic limité, beaucoup de touristes ont aussi de mauvaises surprises avec les règles de stationnement en Sicile. Il n’est pas toujours évident de bien comprendre où commencent et où finissent certaines zones de stationnement.
Le plus simple sera donc bien souvent de trouver un parking. Dans les villes de Sicile, vous verrez souvent des panneaux vous indiquant l’emplacement des parkings les plus proches.

La location de voiture en Sicile

Je n’ai qu’un conseil à vous donner en ce qui concerne la location d’une voiture en Sicile : faites confiance aux grandes compagnies de location. Vous pourrez trouver des petites agences de location locales qui vous proposeront des tarifs intéressants, mais il arrive encore trop souvent que des touristes ayant loué une voiture à Catane ou à Palerme reçoivent des factures très lourdes, bien après avoir rendu le véhicule...
En vous adressant à un grand groupe comme Hertz, EuropCar ou Rent A Car, vous serez à l’abri de ce genre de dérives.
Concernant le choix du véhicule, pour voyager sur les routes siciliennes, même si celles-ci sont parfois en bien piteux état, vous n’aurez pas pour autant besoin d’un véhicule tout terrain. Une petite berline ou une voiture citadine feront parfaitement l’affaire.

0 commentaires
Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *