Nouvelle-Zélande

PVT Nouvelle-Zélande

PVT pour la Nouvelle-Zélande : infos et détails de procédure d'obtention

La Nouvelle-Zélande est le pays idéal pour partir dans le cadre du Programme Vacances Travail, mais pour que cette expérience se déroule au mieux, une bonne dose d’organisation est nécessaire. Vous souhaitez visiter la Nouvelle-Zélande pour toute une année en étant autorisé à travailler sur place ? Dans ce guide, vous trouverez toutes les informations utiles sur le PVT en Nouvelle-Zélande 🙂

Qu’est-ce qu'un PVT ?

Le Permis Vacances Travail, que l’on appelle également Working Holiday Visa, est un dispositif qui a été mis en place pour favoriser les échanges culturels entre différents pays (environ une quarantaine), en encourageant les jeunes à voyager dans d’autres pays.
Ce visa d’immigration temporaire permet à certaines personnes de partir à l’étranger pour découvrir un nouveau pays, tout en ayant la possibilité de travailler sur place pour financer leur séjour. Il n’est pas nécessaire d’avoir trouvé un employeur avant le départ, le PVT sert avant tout à faire un séjour touristique, pour découvrir un nouveau pays 🙂

Le PVT Nouvelle-Zélande permet aux voyageurs de 30 ans ou moins (35 ans pour les Canadiens) de séjourner dans le pays pendant une durée maximale d’un an (23 mois pour les Canadiens). De nombreux métiers sont accessibles avec un PVT, mais il n’est pas possible d’accepter un emploi permanent. Les voyageurs peuvent également étudier lors d’un PVT en Nouvelle-Zélande, en suivant des formations courtes ou des cursus de 6 mois maximum.

Pourquoi choisir la Nouvelle-Zélande pour un PVT ?

activites nouvelle zelande

La Nouvelle-Zélande est l’une des destinations les plus populaires pour les personnes qui souhaitent bénéficier du Programme Vacances Travail, et ce pour plusieurs raisons. Ce pays très isolé, assez peu étendu et majoritairement composé de deux îles fait rêver beaucoup de voyageurs grâce à ses paysages superbes et très variés, entre plagesvolcansmontagnes impressionnantes, fjords et grandes étendues sauvages et luxuriantes, qui abritent une faune particulièrement diversifiée 🙂 Le climat, agréable toute l’année, est une véritable invitation aux voyages !

Visiter la Nouvelle-Zélande, c’est aussi partir pour un pays extrêmement sûr, où vous pourrez faire la connaissance d’une population très accueillante et découvrir l’histoire et la culture du peuple maorie, les habitants de ces îles depuis plusieurs millénaires. 

La Nouvelle-Zélande est sans doute l’un des meilleurs pays au monde pour pratiquer des activités en plein air. Certains itinéraires de randonnées, comme la Milford Track, sont célèbres dans le monde entier, et les voyageurs peuvent également découvrir les panoramas incroyables du pays à l’occasion de treks en VTT, d’excursions en kayak ou encore en faisant de la plongée dans des spots tout simplement magiques. Les amateurs de sensations fortes ne seront pas en reste et pourront s’adonner au saut en parachute, au parapente, au saut à l’élastique, au surf et à bien d’autres activités 😀

Quelle Assurance PVT pour la NOUVELLE-ZÉLANDE ? 💬

Concernant les assurances PVT pour la Nouvelle-Zélande, je vous recommande la formule Chapka Cap Working Holiday accessible dès 36 €/mois et offrant toutes les garanties d’assurance et d’assistance nécessaires. Elle propose aussi une couverture solide pour voyager sans soucis : couverture médicale complète, Responsabilité Civile, assistance rapatriement, frais de recherche et de secours, téléconsultation 24 h/24 et 7 j/7, assurance bagages, avance de caution pénale, couverture Covid…

Plus de détails sur la formule Cap Working Holiday en cliquant ici

Les conditions d’accès au PVT Nouvelle-Zélande

Les PVT pour la Nouvelle-Zélande sont particulièrement accessibles. Contrairement à d’autres pays par exemple, il n’y a pas de quota annuel pour les Français, les Belges et les Canadiens, c’est pourquoi à partir du moment où un voyageur respecte les conditions et fait sa demande dans les règles, il y a de très grandes chances qu’il obtienne son visa temporaire.

voyager en nouvelle zelande

Les conditions pour obtenir un PVT Nouvelle-Zélande sont les suivantes :

  • Être âgé de 18 à 30 ans au moment de la demande (pour les ressortissants canadiens, la limite d’âge est de 35 ans). C’est la date de dépôt du dossier qui fait foi, il est donc encore possible d’être accepté et de partir séjourner en Nouvelle-Zélande l’année de ses 31 ans, tant que la demande a été faite à temps 🙂

  • Disposer d’un passeport valide. Ce passeport devra être valide pour une durée d’au moins 15 mois après votre arrivée en Nouvelle-Zélande (également pendant au moins 15 mois après la date indicative de début de séjour que vous devrez indiquer lors de votre demande de PVT).

  • Disposer d’au moins 4 200 dollars néo-zélandais (environ 2 500 €) sur un compte en banque. C’est le montant nécessaire pour prendre en charge les frais au moins pour le début du voyage, le temps de trouver un travail. Même si c’est plutôt rare, un justificatif bancaire peut être demandé lors de l’arrivée.

  • Disposer d’un billet d’avion-retour ou de suffisamment d’argent pour le payer (environ 1500 dollars néo-zélandais supplémentaires).

  • Faire un PVT en Nouvelle-Zélande pour la première fois. SI vous avez déjà obtenu un PVT Nouvelle-Zélande par le passé, vous ne pourrez pas en obtenir un nouveau, même si vous n’êtes finalement pas parti la première fois. En revanche, les personnes qui ont déjà fait un ou plusieurs autres voyages dans d’autres pays dans le cadre d’un PVT restent éligibles.

  • Voyager sans personne à charge.
  • Disposer d’une assurance voyage adaptée aux besoins de personnes qui partent en Nouvelle-Zélande pour une période prolongée.

L’assurance PVT pour la Nouvelle-Zélande

La Nouvelle-Zélande fait partie des pays où les frais médicaux sont parfois très élevés, bien plus qu’en France. Pendant un voyage en dehors de l’Europe, vous aurez pratiquement toujours besoin d’une assurance voyage pour disposer d’une protection suffisante en cas de pépin.

informations

Attention : si dans certains cas, les assurances liées aux cartes bancaires peuvent être acceptables pour voyager dans un autre pays, ce n’est pas le cas dans le cadre d’un PVT, puisque ces assurances n’offrent une couverture que pendant une durée maximale de 3 mois.

Dès l’obtention d’un PVT pour la Nouvelle-Zélande, vous devrez donc souscrire une assurance PVT Nouvelle-Zélande, car un justificatif pourra vous être demandé par les services de l’immigration à votre arrivée. Il est donc impératif de disposer d’une assurance PVT qui prendra au minimum en charge les frais de soins, d’hospitalisation et de rapatriement pour toute la durée de votre séjour en Nouvelle-Zélande.

Certaines compagnies comme Chapka Direct ou ACS proposent des formules spécialement conçues pour les personnes qui font un PVT en Nouvelle-Zélande ou dans un autre pays. Cap Working Holiday de Chapka ou Globe PVT d’ACS offrent toutes les garanties d’assurance et d’assistance pour partir en toute sérénité dans le cadre d’un Programme Vacances Travail, pour moins de 40 € par mois.

Pour en savoir plus sur la formule Cap Working Holiday, cliquez ici

Faire la demande d’un PVT pour la Nouvelle-Zélande

Le processus de demande de PVT pour la Nouvelle-Zélande est simplifié, il peut être effectué en environ 30 minutes. La demande s’effectue en ligne sur le site officiel de l’immigration de Nouvelle-Zélande, en plusieurs étapes :

  • La préparation des documents,
  • La création du compte,
  • Le remplissage du formulaire de la demande,
  • La soumission de la demande et le paiement des frais de visa,
  • L’obtention du PVT.

1. Les documents demandés

partir en nouvelle zelande

Avant toute chose, préparez les documents nécessaires pour compléter la demande de PVT :

  • Votre passeport, qui devra être valide pour au moins 15 mois après la date indicative que vous allez renseigner dans le formulaire. Ce passeport devra être le même que celui que vous allez présenter à l’immigration lors de votre arrivée sur place. Au besoin, faites-le renouveler avant de faire votre demande.

  • Une deuxième pièce d’identité (carte d’identité nationale, permis de conduite ou certificat de naissance)

  • Une carte bancaire (Visa ou Mastercard) pour effectuer le paiement des frais d’émission du visa pour valider votre demande. Cette carte ne doit pas forcément être au même nom que le demandeur. Les cartes type Electron ou Maestro ne sont pas acceptées.

2. La création du compte

Sur le site de l'immigration néo-zélandaise, choisissez tout d’abord votre pays de résidence dans la liste pour accéder à la page d’inscription, sur laquelle vous pourrez cliquer sur « Apply Online » et créer un compte pour débuter la demande de PVT.

Dans ce formulaire très classique, vous devrez renseigner votre nom, votre email, choisir un pseudonyme et un mot de passe, ainsi qu’une question de sécurité qui vous permettra de récupérer votre compte en cas d’oubli des informations d’identification.

Cochez ensuite la case pour accepter les conditions d’utilisation (Terms of Use), et cliquez sur « Register » pour valider la création du compte. Un message vous informera que votre création de compte a bien été effectuée et que vous devez consulter le mail qui vous a été envoyé pour la confirmer 🙂

3. Le formulaire de demande

Quand vous serez bien connecté à votre compte, vous pourrez véritablement débuter la demande en accédant au formulaire.

informations

Faites très attention à ne pas faire d’erreurs lors du remplissage du formulaire avant de le valider. Les services de l’immigration vérifieront toutes ces informations et en cas d’erreur, vous recevrez un mail vous demandant de faire des rectifications. Cela rallongera le délai d’obtention de votre PVT, et pourra même entrainer un refus dans certains cas !

Ce formulaire se divise en plusieurs rubriques :

  • Personal, où vous devrez donner toutes vos informations personnelles
  • Health, où vous devrez répondre à des questions concernant votre santé
  • Character, où vous devrez répondre à des questions spécifiques, notamment sur vos antécédents judiciaires
  • WHS Specific (Working Holiday Scheme Specific), où vous devrez répondre à des questions concernant vos éventuels précédents voyages en Nouvelle-Zélande.

En haut de page, vous pourrez voir que ces quatre catégories disposent chacune d’un onglet. Une croix rouge indique que des informations sont manquantes, tandis qu’un rond bleu indique qu’une catégorie est bien complétée. En bas de page, vous pourrez trouver des boutons « Save » et « Complete Later », qui pourront vous permettre d’enregistrer votre demande pour la terminer plus tard là.

Personal

Cette première rubrique est elle-même divisée en 3 sous-parties :

  • Personal Details :
    Vous devrez tout d’abord donner toutes les informations concernant votre état civil (nom, date de naissance, genre, pays de naissance…). Attention, les caractères spéciaux comme les accents et les cédilles sont automatiquement effacés et vous devrez les remplacer par des caractères classiques.
    Ensuite, c’est l’adresse qui est demandée. Cette adresse doit bien se trouver dans le même pays que celui de votre passeport. La case « suburb » est obligatoire, mais pour une adresse française, indiquez simplement le nom ou le surnom de votre quartier. Ici encore, évitez les cédilles et les accents, et vérifiez bien qu’aucun caractère n’a été effacé avant de valider.
    Vous devrez également donner vos informations de contact. Seule l’adresse mail est obligatoire, mais il est plus sûr de renseigner également un numéro de téléphone, qui pourra dans certains cas permettre aux services de l’immigration de Nouvelle-Zélande de vous contacter directement et ainsi de gagner du temps en cas de besoin. Indiquez votre numéro avec son indicatif international (pour la France, écrivez 33 à la place du 0 qui débute votre numéro).
  • Identification :
    L’étape suivante sera de renseigner les détails concernant votre passeport. Indiquez le numéro de votre passeport (situé en haut à droite au-dessus de la photo) ainsi que sa date d’expiration. Il s’agit d’un des éléments les plus importants de la demande, il faut donc être très attentif à ne pas faire d’erreurs.
    Une deuxième pièce d’identité est également demandée (permis de conduire, certificat de naissance ou carte d’identité en cours de validité).

  • Occupation Details :
    Cette rubrique optionnelle permet de donner des informations sur le précédent métier exercé, la durée d’inactivité et d’autres renseignements concernant l’activité professionnelle.

Health

Cette deuxième grande rubrique aborde des questions de santé. Vous devrez répondre à des demandes concernant vos antécédents médicaux (cancer, maladie cardiaque, maladie mentale, tuberculose, hospitalisation…). Si vous répondez positivement à l’une de ces questions, vous devrez ensuite donner plus de détails. Dans certains cas précis, les services de l’immigration pourront vous demander de passer une visite médicale.

Si dans les 5 dernières années, vous avez séjourné pour une durée de 3 mois ou plus dans un ou plusieurs pays fortement touchés par la tuberculose, une radio des poumons pourra être demandée.

Character

Cette troisième catégorie est consacrée aux éventuels antécédents judiciaires ou autres soucis rencontrés dans d’autres pays. Vous devrez notamment indiquer si vous avez déjà fait de la prison, si vous avez déjà subi une enquête ou été jugé dans un autre pays, et si vous avez déjà fait l’objet d’une procédure d’expulsion.

Ici encore, si vous répondez de manière positive à l’une des questions, de plus amples informations vous seront demandées. N’essayez pas de cacher certaines informations, car cela entrainera un refus de votre demande de visa.

informations

Avoir un casier judiciaire ne vous empêchera pas d’obtenir un PVT Nouvelle-Zélande, tant que rien ne vous empêche légalement de vous rendre sur le territoire de ce pays 🙂

WHS Specific

Cette dernière rubrique concerne plus spécifiquement vos précédents contacts avec les services de l’immigration de Nouvelle-Zélande.

Ces questions servent principalement à vérifier que vous êtes bien éligible à cette demande de Working Holiday Visa :

  • Avez-vous déjà effectué une demande de PVT NZ ?
  • Disposez-vous des fonds suffisants ?
  • Quand prévoyez-vous d’arriver en Nouvelle-Zélande ?
  • Êtes-vous déjà venu en Nouvelle-Zélande, et si oui, quand ?
  • Avez-vous assez d’argent pour acheter un billet retour ?
  • Remplissez-vous toutes les conditions exigées par votre pays de résidence pour les PVT ? (Actuellement, aucune condition n’est requise pour les ressortissants français, belges ou canadiens)

4. L'envoi de la demande et le règlement des frais de visa

obtenir un pvt nouvelle zelande

Quand vous aurez bien rempli l’intégralité du formulaire, vous pourrez cliquer en bas de page sur « Submit ». Même si un rond bleu est bien présent devant chaque rubrique, je vous recommande de rester vigilant et de vérifier que vous n’avez commis aucune erreur.

Vous arriverez ensuite sur une nouvelle page où vous aurez de nombreuses cases à cocher. En cochant celles-ci, vous vous engagez notamment à :

  • Ne pas avoir fait de fausse déclaration
  • Avoir compris toutes les questions de ce formulaire
  • Être conscient du délai de traitement nécessaire
  • Autoriser les autorités néo-zélandaises à enquêter pour vérifier l’exactitude des renseignements
  • Quitter le pays à la fin de la période de PVT, sous peine de poursuites et d’exclusion…

Cocher ces cases vous engagera sur l’honneur. Pour valider cette déclaration, vous devrez une fois de plus cliquer sur « Submit ». Attention, après cette validation, plus aucune modification de votre demande ne sera possible.

Deux options sont ensuite proposées : « Pay Now » et « Pay Later ». Si vous choisissez de payer plus tard, vous pourrez vous reconnecter quand vous le souhaitez, mais vous ne pourrez pas pour autant modifier les informations que vous aurez données plus tôt. Vous pourrez ensuite procéder au paiement sécurisé. Le montant à régler est de 420 $ NZ, avec en plus une taxe touristique de 35 $ NZ, soit un total de 455 $ NZ, environ 265 €. Ce paiement peut être effectué avec une carte Visa ou Mastercard.

Une fois le paiement effectué, vous serez redirigé vers le site de l’immigration et vous pourrez voir une récapitulation de la transaction (vous pouvez sauvegarder cette page pour plus de sécurité). Ensuite, vous recevrez une réponse généralement en quelques jours, mais dans certains cas le délai peut s’étendre à 2 mois. En attendant, vous pouvez vous connecter à votre compte pour vérifier le statut de votre demande 🙂

5. La réception du PVT

C’est par email que vous recevrez l’annonce d’acceptation de votre PVT Nouvelle-Zélande. Conservez précieusement cet email, car il contient des informations qui vous serviront par la suite !

Connectez-vous à nouveau à votre compte sur le site de l’immigration de Nouvelle-Zélande, où vous pourrez constater que le statut de la demande est passé en « Approved ». En bas, cliquez sur le lien « Working Holiday Schemes » correspondant à votre pays, puis sur « View eVisa » sur la page suivante. Vous pourrez ensuite imprimer directement ce visa, ou enregistrer la page au format HTML pour l’imprimer plus tard 🙂

Bien préparer votre départ en Nouvelle-Zélande

nouvelle zelande

Voici quelques éléments importants à prendre en compte avant votre départ :

  • Acheter votre billet d’avion sans attendre. Pour trouver les meilleures offres, n’hésitez pas à réserver plusieurs mois à l’avance.

  • Souscrire une assurance PVT pour la Nouvelle-Zélande, qui sera valable pendant tout votre séjour.

  • Si vous allez conduire en Nouvelle-Zélande, vous devrez disposer d'un permis de conduire international en plus de votre permis national. D'ailleurs, n'hésitez pas à consulter mon article sur la location de van en Nouvelle-Zélande pour trouver toutes les infos nécessaires 😉

  • Si vous quittez votre logement, n’oubliez pas de résilier vos abonnements (électricité, gaz, Internet…)

  • N’oubliez aucun des documents qui vous seront demandés en Nouvelle-Zélande. Je vous recommande de vous les expédier par email pour les conserver au format dématérialisé et pouvoir les récupérer au besoin.

Pour éviter les mauvaises surprises, pensez aussi à vous renseigner au mieux sur tout ce qui vous attend pendant un long séjour en Nouvelle-Zélande. Pour être parfaitement préparé, informez-vous notamment sur :

  • Les hébergements en Nouvelle-Zélande, les types de logements, comment rechercher un logement et les prix des loyers.

  • Le climat en Nouvelle-Zélande

  • Le coût de la vie quotidienne en Nouvelle-Zélande (qui est assez similaire à celui en France)

  • Le marché du travail (salaire minimum, horaires, types de contrats…) pour être prêt à ce qui vous attend lors de votre recherche d’emploi en Nouvelle-Zélande.

  • L’ouverture d’un compte en banque en Nouvelle-Zélande, parfois compliquée pour les personnes qui ne peuvent pas justifier d’un domicile.

  • Les modalités pour s’abonner à Internet et au téléphone en Nouvelle-Zélande…

Les démarches en arrivant en Nouvelle-Zélande

voyage pvt nouvelle zelande

À partir de la date de validation de votre PVT, vous aurez 12 mois pour débuter votre séjour en Nouvelle-Zélande. Faites bien attention à n’oublier aucun document, même si dans les faits il est assez rare que les attestations d’assurance ou bancaires soient demandées 😉

Quelques démarches importantes vous attendent à votre arrivée :

  • L’inscription au consulat de Wellington, qui n’est pas obligatoire, mais pourra vous permettre de simplifier certaines démarches et d'entrer en contact avec les autorités françaises pour obtenir de l’aide en cas de besoin.

  • L’ouverture d’un compte en banque, qui sera nécessaire pour toucher un salaire.

  • La demande d’un numéro IRD. Pour avoir le droit de travailler en Nouvelle-Zélande, vous aurez besoin de ce numéro. Certains employeurs l’exigent, et dans tous les cas le demander vous permettra de payer moins d’impôts. Cette demande s’effectue en ligne sur ce site.

FAQ

  • Quel est le prix d’un Working Holiday Visa pour la Nouvelle-Zélande ?

Lors de la demande, vous devrez effectuer un règlement de 420 dollars néozélandais auquel il faut ajouter la taxe IVL (International Visitor Conservation and Tourisme Levy) de 35 dollars néozélandais, soit au total d’environ 265 €.

  • Quelle est la durée maximale d’un PVT en Nouvelle-Zélande ?

12 mois pour les Français et les Belges, 23 mois pour les Canadiens.

  • Quels métiers sont accessibles avec un PVT Nouvelle-Zélande ?

Il est possible d’exercer un travail à temps plein ou à temps partiel. De nombreux domaines sont accessibles, mais les plus courants sont du type job de vacances ou travaux agricoles, notamment dans le domaine viticole.

  • Quand faut-il faire la demande pour un PVT Nouvelle-Zélande ?

Entre 2 et 12 mois avant votre départ en Nouvelle-Zélande. Même si le traitement des dossiers est généralement bien plus rapide, le délai entre la demande et l’obtention du visa peut être de 2 mois. Après l’obtention du PVT, vous disposerez d’un délai de 12 mois pour débuter votre PVT. Évitez de demander un PVT NZ si vous n’êtes pas certain de pouvoir partir en temps et en heure, car vous n’aurez plus jamais la possibilité de faire une autre demande.

  • Peut-on quitter le pays pendant un PVT Nouvelle-Zélande ?

Oui, autant de fois que souhaité tant que la durée de validité du PVT n’est pas écoulée.

  • Est-ce que l’assurance voyage est obligatoire pour un PVT Nouvelle-Zélande ?

Oui, une couverture maladie, hospitalisation et rapatriement est exigée.

  • Quelles sont les principales causes de refus d’un PVT NZ ?

La grande majorité des demandes sont acceptées, les refus concernent généralement des soucis de santé ou liés à des décisions judiciaires.

C'est tout pour cet article sur le PVT Nouvelle-Zélande. J'espère que vous avez maintenant toutes les informations nécessaires démarrer les procédures de demande de PVT 🙂 Si vous n'êtes pas encore certain de la destination où vous voulez partir pour votre PVT, vous pouvez aussi consulter mes articles sur le PVT Colombie et le PVT Australie pour vous aider à choisir !

Une note pour cet article ?
 5 avis (4/5)

Où partir en Juillet au soleil ? Nos conseils

En savoir plus
0 commentaires
Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *