decouvrir valenciennes

Les 5 incontournables à faire à Valenciennes

Haut lieu de la région Hauts-de-France, Valenciennes a décidément tout pour plaire. Si elle brille par son dynamisme, c’est dans le domaine des arts que la ville dévoile sa véritable richesse. Ce n’est pas anodin si on la surnomme : « l’Athènes du nord ». Ainsi, nous avons sélectionné pour vous 5 activités incontournables à faire à Valenciennes.

Le musée des Beaux-Arts

Édifié sous la troisième république, le musée des Beaux-Arts de Valenciennes arbore une architecture monumentale s’étendant sur 4 400 m2. De l’archéologie gallo-romaine à la première moitié du XXe siècle, le musée abrite une collection d’œuvres d’art des plus remarquables ne pouvant que ravir ses nombreux visiteurs. On y retrouve notamment les œuvres de Van Dyck, Rubens ou encore les sculptures de Crauk et Lemaire, ainsi que les œuvres d’Antoine Watteau, peintre et JB Carpeaux, sculpteur, natifs de Valenciennes. À savoir que la majorité des sculptures sont majestueusement au cœur de l’édifice.

art valenciennes

L’art en ville

Valenciennes apporte un soin particulier à la conservation des statues ornant ses rues. Il va sans dire que ces dernières font partie intégrante de son identité. On y recense ainsi près de 85 statues éparpillées à travers la ville. La vieille ville regorge tout particulièrement de trésors cachés représentant un attrait touristique considérable. D’ailleurs, un parcours dédié vous est proposé afin que vous puissiez découvrir ces fameuses œuvres.
Ne manquez pas non plus la rue de Famars connue pour abriter un bon nombre d’ateliers d’art. On peut citer notamment l’atelier du doreur dont la spécificité est d’appliquer une pellicule dorée sur des objets d’art nécessitant une petite rénovation. On retrouve également l’atelier-galerie Palissandre spécialisé dans la fabrication et la restauration de meubles ou d’objets d’art à travers un savoir-faire de qualité. Quant à la galerie Kosak, elle se distingue par une combinaison d’œuvres et de mobiliers anciens et contemporains. Les talents valenciennois sont tout particulièrement mis à l’honneur.

Le circuit des lumières

Si les statues règnent en maitre, la vie nocturne s’avère toute aussi créative. Ainsi, quand vient la nuit, les richesses architecturales et artistiques de la ville viennent s’illuminer pour le grand bonheur des touristes et des Valenciennois. Si vous voulez sortir à Valenciennes, cette animation s’inscrit dans la continuité du Plan Lumière engagé en 2012 et permet à la fois une réduction de la consommation d’énergie et une atténuation des nuisances lumineuses touchant la faune et la flore des parcs et jardins.
Deux parcours sont proposés aux curieux qui souhaitent profiter pleinement de ce festival de lumières: la promenade des Arts et le parcours des Chalands. C’est également l’occasion pour la ville de démontrer ses compétences en matière d’éclairage urbain.

valenciennes-musee-des-beaux-arts

L’ancienne bibliothèque et chapelle des jésuites

Ce grand volume abrite aujourd’hui la bibliothèque médiathèque municipale et renferme l’une des plus belles collections de manuscrits anciens de la région en provenance des abbayes. Parmi ses richesses figure la « Cantilène de sainte Eulalie », le plus ancien texte connu en langue française, rédigé vers 882.

La façade principale percée sur deux niveaux de fenêtres de style Louis XIII, et d’oculis ornés de guirlandes Louis XVI témoigne de l’influence de l’ornementation française sur les architectes locaux, mais elle illustre également, la fidélité à la brique encadrée de pierres blanches, au toit d’ardoise, au pignon à gradins. Au rez-de-chaussée se situe l’ancien parloir tandis que l’étage abrite la « salle des jésuites » ancienne bibliothèque restituée dans son état initial. Elle offre aujourd’hui l’exemple français le plus complet de décoration peinte au XVIII° siècle.

Un riche patrimoine minier

Lors de votre séjour à Valenciennes, il vous sera impossible de passer à côté de l’histoire du bassin minier du Nord-Pas-de-Calais. Ce dernier est d’ailleurs inscrit sur la très réputée liste du patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 2012.
C’est en 1720 que ce remarquable paysage minier a commencé à se forger avec pour fer de lance : l’exploitation houillère. Le charbon a été découvert à Fresnes-sur-Escaut, commune à quelques kilomètres de Valenciennes.

Le bassin minier du Nord-Pas-de-Calais s’étend sur 120 000 hectares et comprends une belle palette d’éléments patrimoniaux parmi lesquels des gares ferroviaires, les châteaux des dirigeants, les villages de mineurs, des fosses ou encore des chevalements. Son héritage industriel est sans conteste, on y apprend notamment les conditions dans lesquelles vivaient les mineurs et la solidarité ouvrière qui y régnait. Un véritable témoignage de l’histoire de l’Europe industrielle.
Le bassin minier a notamment été mis en valeur dans le film Germinal de Claude Berri datant de 1993 prospérant par la même occasion cette richesse historique et territoriale.

Ainsi, Valenciennes et son territoire s’avèrent une destination touristique pleine de surprises. En plus de disposer d’une riche histoire à travers le bassin minier, elle valorise l’art et la culture sous toutes ses formes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *