Entre Uluru et Alice Springs

Entre Uluru et Alice Springs

Après notre départ d’Uluru, hors de question pour nous de rejoindre directement Alice Springs par la Highway (autoroute). Nous préférons prendre le temps d’aller voir le Watarrka National Park, en empruntant une route de 4×4 en territoire aborigène, et de nous baigner dans les gorges des MacDonnell Ranges.

Le Watarrka National Park

Le Watarrka National Park s’étend sur 720 km². Plus de 100 espèces d’oiseaux et 60 espèces de reptiles vivent dans ces terres. Ce parc est surtout célèbre, car il abrite le King’s Canyon. Un Grand Canyon creusé par des millions d’années d’érosion, on y trouve des traces fossilisées de créatures marines disparues et celles des ondulations d’une ancienne mer intérieure directement sur les roches.

King's Canyon - Watarrka National Park
King’s Canyon – Watarrka National Park

Dans ce canyon, vous aurez plusieurs possibilités de randonnées. La première est une marche d’environ 1h qui permet d’observer l’intérieur du canyon et ses falaises de plus de 100 mètres de haut.

La deuxième, que nous avons faite, dure environ 4h. On commence par monter au sommet des falaises. La vue qui s’offre à nous est à couper le souffle. La marche nous permet de longer les crêtes pendant un long moment. Puis nous pénétrons au cœur du canyon en contrebas dans le « Jardin d’Éden », un nid de verdure qui protège la King’s Creek et permet à une faune variée d’y vivre. Ensuite, nous remontons de l’autre côté du canyon, nous pouvons observer sous un autre angle le dégradé de couleur qu’offrent les falaises. En redescendant un peu plus tard, nous prenons le temps de profiter du paysage et d’observer la nature qui nous offre un vrai moment de sérénité et de calme.

Watarrka National Park
Watarrka National Park

Pour les plus courageux d’entre vous, une marche de 2 jours est possible. C’est un parcours de 22km qui relie le King’s Canyon à Kathleen Springs. Il offre de très beaux paysages, mais il ne faut pas partir dans ce trek sans un minimum de connaissances. À savoir qu’au cœur du canyon les températures sont vites étouffantes et les points d’eau pas forcément fréquents. Avec jusqu’à 50°, mieux vaut avoir suffisamment d’eau… Vous pouvez également y croiser des dingos ou serpents pas très amicaux.

En route direction les MacDonnell Ranges

Après notre belle marche, nous avons la chance de pouvoir partir sur une route de 4×4 en territoire aborigène. Ce passage nécessite de payer 4$ pour une autorisation spécifique. Cette route à plusieurs avantages. Premièrement, elle nous relie directement aux MacDonnell Ranges, alors que les voitures 2 roues motrices devront revenir sur leur pas et faire un détour en roulant un long moment sur la Highway, avant de pouvoir profiter des MacDonnell Ranges.

Chemin 4x4 en Australie
Mereenie Loop Road – MacDonnell Ranges

Deuxièmement, elle offre de très beaux paysages. La route est longue, mais pas ennuyeuse du tout. Le sable rouge de la région dessine la piste, les chevaux sauvages paissent tranquillement non loin du chemin, et nous nous laissons envahir par le calme de la région.  Et troisièmement, cette route nous permet de tester un peu Bruce ! Car bon on a quand même un beau 4×4 alors il faut voir ce qu’il a dans le ventre. La conduite est un peu fatigante, car elle nécessite une grande concentration pour éviter de se faire piéger par les irrégularités de la piste, mais Manu prend vite le pli et nous arrivons au bout sans pneus crevés ni suspensions cassées !

Chevaux sauvages australie
Chevaux sauvages

Après l’effort le réconfort ! Nous arrivons dans les MacDonnell Ranges par l’Ouest. C’est un paysage vraiment différent qui nous attend. Ces montagnes faisaient jadis partie d’une chaîne aussi importante que l’Himalaya. Aujourd’hui elle ne fait plus que 650km de long et est coupée en deux par la ville d’Alice Springs. De nombreux sentiers de randonnée ainsi que des gorges permettent aux touristes de profiter des lieux.

Notre premier arrêt se fait à Glen Helen Gorge. Quelques minutes de marche et nous voilà les pieds dans l’eau dans une très belle gorge.

Glen Helen Gorge
Glen Helen Gorge – MacDonnell Ranges

Nous avons très envie de nous baigner, mais on se réserve pour « Ellery Creek Big Hole ». Pourquoi Big Hole ? Car le trou d’eau ne fait pas moins de 18 mètres de profondeur. L’eau y est très pure est surtout très fraiche. Il nous faut un petit moment avant de pouvoir y rentrer entièrement malgré qu’il fasse très chaud en dehors. Mais une fois qu’on y est, on est aux anges. C’est un pur moment de bonheur que de pouvoir se baigner en pleine nature.

Ellery Creek Big Hole
Ellery Creek Big Hole

Le paysage est splendide, l’eau est rafraichissante, que demander de plus ?

 

Entre Uluru et Alice Springs
Une note pour notre article ?

2 réponses

  1. Magnifique ! Plus je vois tes photos, plus je veux y aller (bon ok, à part pour les mouches … !).
    Cette région à l’air splendide, vous avez bien raison de profiter de ces paysages plutôt que de foncer dans votre programme et de faire de l’autoroute.
    Bonne suite ! 😉
    Amandine@Unsacsurledos – Article récent : Fermeture des zoos au Costa Rica : liberté pour tous !My Profile

Répondre

CommentLuv badge