voyager-en-avion

Voyages et visas

À chaque préparation de voyage, c’est la même chose. Une fois la destination choisie, il faut s’attarder sur les formalités administratives permettant de vous rendre dans le pays. Autant vous le dire c’est des fois très facile, d’autres fois terriblement compliqué !

On vous donne ici quelques informations et expériences vécues qui pourront vous être utiles pour vos prochains voyages.

Voyager en Europe

Pour les francophones d’Europe, il est très facile de se déplacer au sein de l’Union européenne. L’espace Schengen, comprenant 25 états membres, permet une libre circulation au sein de cet espace unique. Il est donc possible de circuler librement sans contrôle aux frontières de l’Espagne à l’Estonie.

Voici la liste des pays de l’Espace Schengen :
Allemagne, Autriche, Belgique, Danemark, Espagne, Estonie, Finlande, France, Grèce, Hongrie, Islande, Italie, Lettonie, Lituanie, Luxembourg, Malte, Norvège, Pays-Bas, Pologne, Portugal, République tchèque, Slovaquie, Slovénie, Suède et Suisse

À cette liste on peut rajouter l’Angleterre, l’Irlande, Roumanie, Bulgarie et Chypre ! (ils ne sont pas dans l’accord Schengen, mais font partie des états membres de l’UE autorisant la libre circulation)

Ainsi pour un ressortissant de l’UE et/ou d’un pays membre de l’accord Schengen, une carte d’identité ou un passeport en cours de validité sont suffisants pour circuler dans cet espace. (le permis de conduire n’est pas accepté en tant que pièce d’identité)
Si vous êtes non européens, il vous faudra prendre un visa Schengen d’une durée de validité de 3 mois maximum.

Voyager aux États-Unis

new-york-drapeau-bateau
La belle New York

Pour entrer aux États-Unis, vous devez absolument présenter un ESTA USA c’est-à-dire une autorisation électronique de voyage ou un visa. Votre passeport seul ne suffit pas !

L’ESTA USA a été mis en place pour faciliter l’accès des voyageurs aux États-Unis et simplifier le travail des services des douanes et de l’immigration à l’entrée du territoire. Il permet une identification plus facile et plus rapide des voyageurs à risques et ainsi de renforcer la sécurité du pays.

Mais tout le monde ne peut pas bénéficier de ce programme d’exemption de Visa. En fait, tout dépend de votre situation.

Les documents nécessaires pour voyager aux États-Unis

Le visa n’est pas obligatoire sous certaines conditions

Les personnes souhaitant se rendre aux États-Unis pour un voyage touristique, d’affaires ou lors d’un transit, n’ont pas besoin d’être en possession d’un visa à condition :

  • d’être ressortissant de l’un des 38 pays qui participent au Programme d’Exemption de Visa. Ces pays sont : Allemagne, Andorre, Australie, Autriche, Belgique, Brunei, Chili, Danemark, Espagne, Estonie, Finlande, France, Grèce, Hongrie, Islande, Irlande, Italie, Japon, Lettonie, Liechtenstein, Lituanie, Luxembourg, Malte, Monaco, Norvège, Nouvelle-Zélande, Pays-Bas, Portugal, République de Corée, République Tchèque, Royaume-Uni, Saint-Marin, Singapour, Slovaquie, Slovénie, Suède, Suisse et Taiwan.
  • De présenter un passeport biométrique en cours de validité.
  • D’avoir reçu une autorisation ESTA USA.
  • D’avoir un billet d’avion (ou bateau) aller-retour ou de présenter un billet prouvant votre sortie du territoire des États-Unis au bout de 90 jours maximum.
  • De rentrer aux États-Unis dans le cadre d’un séjour touristique ou d’un voyage d’affaires.
  • De présenter une preuve de solvabilité (carte de crédit ou autres).
  • De ne pas dépasser un séjour de 90 jours.
  • De ne pas avoir une double nationalité avec les pays suivants : l’Iran, l’Irak, la Syrie, la Somalie, le Soudan et le Yémen et ne pas y avoir séjourné depuis le 1er mars 2011. 

Quelles sont les autres formalités pour entrer aux États-Unis ?

Le visa est obligatoire lorsque vous comptez rester aux États-Unis plus de 90 jours. Il existe plusieurs types de visas et la procédure de demande est plus ou moins longue et coûteuse.

Délivré uniquement suite à un entretien avec un officier du consulat des États-Unis à Paris, le visa est valable 10 ans et coûte 85 euros. Le délai d’obtention peut varier, mais comptez environ 6 semaines. Le mieux est donc de soumettre une demande de visa au minimum deux mois avant votre voyage.

Certaines catégories de voyageurs doivent obligatoirement demander un visa :

  • les étudiants,
  • les personnes souhaitant travailler ou s’installer aux États-Unis,
  • celles souhaitant y effectuer un stage rémunéré ou non/une formation/un échange/les jeunes filles ou garçons au pair,
  • les athlètes,
  • les artistes,
  • les journalistes en mission,
  • les investisseurs,
  • les détenteurs d’un passeport d’urgence,
  • les personnes en transit…

Cas des enfants mineurs

Les mineurs non accompagnés doivent être munis d’une autorisation de sortie du territoire avec la photocopie de la pièce d’identité du parent signataire.

Les parents divorcés ou séparés et partageant la garde d’un enfant doivent fournir les copies des documents attestant de leur garde légale.

De même, les adultes voyageant avec des enfants mineurs dont ils ne sont ni les parents ni les tuteurs de ces enfants doivent prouver qu’ils ont l’autorisation d’emmener ces enfants en voyage à l’extérieur de leur pays (une lettre des parents par exemple avec leurs coordonnées).

QU’EST-CE QUE L’ESTA ?

L’ESTA (Electronic System for Travel Authorization) est un formulaire obligatoire que tout ressortissant français en prévision d’un voyage aux USA doit remplir. Ce n’est pas un visa, mais une autorisation d’entrée sur le territoire sous le régime du VWP (Visa Waiver Program). Ce dispositif, actif depuis le 12 janvier 2009, remplace l’ancienne « feuille verte » et permet de passer outre la demande de visa traditionnelle.

La procédure d’obtention de cette autorisation électronique de voyage coûte moins cher qu’un visa et est bien plus simple.

Comment faire une demande d’ESTA USA ?

La demande est simple et se fait en ligne. Vous pouvez remplir le formulaire ESTA par vous-même (en anglais) ou bien faire appel à un service qui se chargera de remplir les formalités à votre place.

Sur le site du gouvernement américain, vous devrez faire la demande vous-même en anglais. Les renseignements demandés concernent votre identité (noms et prénoms, numéro de passeport, date de validité, pays de résidence, etc.…) et votre voyage. Vous devrez également remplir un petit questionnaire sur votre santé physique et mentale et répondre aux questions concernant un éventuel passé judiciaire et d’éventuels précédents voyages aux USA.

Vous devez impérativement bien remplir son formulaire ESTA USA et vous assurer qu’il n’y a pas d’erreur sur les données personnelles que vous avez mentionnées. Soyez sérieux et parlez en toute franchise, car un refus peut en découler !

Vous aurez normalement une réponse de l’administration dans les 72 heures. Vous pouvez bien évidemment suivre l’avancée de votre dossier sur le site.

  • Si votre demande est acceptée (Authorization Approved) – elle l’est dans 99.9% des cas- votre ESTA USA vous sera délivré dans les heures qui suivent. Les autorités la vérifieront sur place en scannant votre passeport. Toutefois, n’hésitez pas à imprimer votre autorisation ESTA USA et à la conserver durant votre voyage et lors d’un éventuel futur séjour aux États-Unis.
  • Si votre demande est refusée (Travel not Authorized) : vous n’aurez pas de recours, vous devrez par conséquent faire une demande de visa.
  • Si votre demande est en attente (Authorization Pending), patientez un peu et vérifiez régulièrement le statut de votre demande dans votre espace personnel.

Si vous voyagez en famille, vous pouvez bien sûr, faire une demande groupée et payer en une seule fois.

Quand faire sa demande d’ESTA ?

Vous pouvez faire votre demande d’ESTA USA 72 heures maximum avant votre départ vers les États-Unis. Il est cependant vivement conseillé de s’y prendre plusieurs semaines à l’avance. Ainsi, vous pourrez refaire une nouvelle demande ou demander un visa en cas de refus.

Quelle est la durée de validité du document ?

L’ESTA USA est valable pour une durée de 2 ans ou jusqu’à l’expiration du passeport (si celui-ci expire dans les 2 ans à venir).

Vous pouvez entrer aux USA autant de fois que vous le souhaitez au cours de cette période de deux ans. Vous pourrez ainsi visiter New York, Miami, Los Angeles sans devoir refaire de demande ESTA à chaque fois.

Quand doit-on renouveler sa demande ?

Vous devez renouveler votre demande d’ESTA USA :

  • une fois la période de validité de deux ans révolue,
  • lorsque vous devez renouveler votre passeport,
  • et lorsque certaines réponses aux questions qui vous ont été posées lors de la première demande ESTA USA ont changé (nationalité, nom ou sexe…).

Combien coûte une autorisation ESTA USA ?

L’ESTA USA coûte 14 dollars par personne. Le paiement se fait par carte bancaire directement sur le site internet officiel.

Attention, certains sites profitent de la naïveté des gens et peuvent taxer cette autorisation jusqu’à 70 euros ! Donc, soyez vigilants et veillez bien à remplir votre demande sur le site officiel.

Contrôle à la police des frontières

Une fois arrivé sur place, le service de l´immigration vérifiera votre passeport et que vous êtes bien exempt de visa. On vous prendra en photo (sans lunettes) et on prendra également vos empreintes digitales. Vous aurez aussi un bref entretien sur le motif de votre voyage aux États-Unis et sur sa durée.

À NOTER

L’ESTA n’est pas obligatoire si vous arrivez aux États-Unis par la route depuis le Canada ou le Mexique. Toutefois, vous devrez :

  • vous munir de votre passeport,
  • posséder un billet de retour,
  • montrer une preuve de solvabilité,
  • remplir le formulaire I-94W qui vous sera remis à votre arrivée sur le territoire
  • et payer une taxe de 6 dollars (en espèces).

Voyager en Amérique latine

  • Le Brésil

coucher-soleil-rio-janeiro-pain-sucre
Moment souvenir : coucher de soleil à Rio de Janeiro depuis le pain de sucre

Nous avons vécu un an au Brésil en 2012/2013. Je dis nous, mais en faite c’est plutôt moi. J’ai pu partir un an à Rio de Janeiro grâce au visa étudiant en partenariat avec mon école et l’école d’accueil. Blandine a eu beaucoup plus de mal pour rester au Brésil puisqu’ils appliquent la réciprocité de l’espace Schengen, c’est à dire 90 jours de séjours maximum au Brésil sur 180 jours.

Difficile d’avoir un visa de rapprochement sans être marié, Blandine est donc venue 3 mois, puis a dû repartir 3 mois en France pour enfin pouvoir revenir 3 mois. Des démarches couteuses et compliquées pour l’organisation, mais il n’y avait pas vraiment d’autres solutions.

  • Le Pérou

marche-machu-picchu
Découverte du Machu Picchu très tôt le matin

Le cas du Pérou est différent puisque vous pourrez avoir un visa de 6 mois maximum (183 jours) pour un séjour touristique avec votre passeport en cours de validité. Nous en avons d’ailleurs profité pour nous y rendre pendant 3 semaines durant notre année au Brésil.

En général pour l’Amérique latine, vous pourrez vous y rendre pendant 90 jours avec un passeport valide.

Voyage en Océanie

  • L’Australie

Pour l’Australie il vous faudra faire une demande de visa, ETa ou eVisitors qui vous permettront d’y aller pour une durée de 3 mois. Vous aurez une possibilité de prolonger ce visa, mais c’est au cas par cas.

Une bonne solution si vous avez moins de 31 ans est de choisir le Working Holiday Visa, ce visa vous permet de travailler et de visiter l’Australie pendant un an, il est reconductible d’une année supplémentaire sous conditions. C’est le choix pour lequel nous avons opté en partant en Australie. Le visa se demande sur internet, réponse sous 24h à 3 semaines ! C’est très rapide en général. Vous pourrez profiter de votre séjour en Australie pour vivre l’aventure et dormir sur des plages paradisiaques incroyables.

  • La nouvelle Zélande

Vous pouvez également partir en Working Holiday Visa en Nouvelle-Zélande. Les conditions d’acceptations sont également simples, c’est la destination pour les amoureux de la nature et des grands espaces.

 

Voilà quelques informations pour les pays dans lesquels nous nous sommes déjà rendus. On pourra vous en dire plus si cela vous intéresse pour l’Afrique et l’Asie.

Si nous devions choisir l’un des visas les plus simples à obtenir, nous opterions pour le WHV en Australie. En moins de 3h nous avions notre réponse et nous avons donc pu préparer notre voyage plusieurs mois à l’avance 🙂

4 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *