Voyages et visas

À chaque préparation de voyage, c’est la même chose. Une fois la destination choisie, il faut s’attarder sur les formalités administratives permettant de vous rendre dans le pays. Autant vous le dire c’est des fois très facile, d’autres fois terriblement compliqué !

On vous donne ici quelques informations et expériences vécues qui pourront vous être utiles pour vos prochains voyages.

Voyager en Europe

Pour les francophones d’Europe, il est très facile de se déplacer au sein de l’Union européenne. L’espace Schengen, comprenant 25 états membres, permet une libre circulation au sein de cet espace unique. Il est donc possible de circuler librement sans contrôle aux frontières de l’Espagne à l’Estonie.

Voici la liste des pays de l’Espace Schengen :
Allemagne, Autriche, Belgique, Danemark, Espagne, Estonie, Finlande, France, Grèce, Hongrie, Islande, Italie, Lettonie, Lituanie, Luxembourg, Malte, Norvège, Pays-Bas, Pologne, Portugal, République tchèque, Slovaquie, Slovénie, Suède et Suisse

À cette liste on peut rajouter l’Angleterre, l’Irlande, Roumanie, Bulgarie et Chypre ! (ils ne sont pas dans l’accord Schengen, mais font partie des états membres de l’UE autorisant la libre circulation)

Ainsi pour un ressortissant de l’UE et/ou d’un pays membre de l’accord Schengen, une carte d’identité ou un passeport en cours de validité sont suffisants pour circuler dans cet espace. (le permis de conduire n’est pas accepté en tant que pièce d’identité)
Si vous êtes non européens, il vous faudra prendre un visa Schengen d’une durée de validité de 3 mois maximum.

Voyager aux États-Unis

new-york-drapeau-bateau
La belle New York

Si vous souhaitez-vous rendez aux États-Unis, il faudra cette fois-ci prévoir un peu plus votre voyage. La première fois que je me suis rendu aux États-Unis, je ne savais pas qu’il fallait remplir un document, l’ESTA.

Armé de mon passeport, je pensais pouvoir embarquer uniquement avec ce précieux sésame, mais non, il me fallait également mon ESTA.

L’ESTA est un document à remplir en ligne avant de vous rendre aux États-Unis. Il permet de soumettre le voyageur à une procédure de contrôle puis si tout est correct, une autorisation est délivrée pour se rendre aux États-Unis. Cette autorisation est valable pour une durée de 2 ans. Vous êtes autorisés à vous rendre aux États-Unis sans visa pour un voyage touristique ou d’affaires de 90 jours maximum.

Au-delà de 90 jours ou si vous ne faites pas partie du Programme d’Exemption de Visa, il vous faudra nécessairement un visa. (cliquez ici pour en savoir plus sur l’exemption de VISA)

Voyager en Amérique latine

  • Le Brésil

coucher-soleil-rio-janeiro-pain-sucre
Moment souvenir : coucher de soleil à Rio de Janeiro depuis le pain de sucre

Nous avons vécu un an au Brésil en 2012/2013. Je dis nous, mais en faite c’est plutôt moi. J’ai pu partir un an à Rio de Janeiro grâce au visa étudiant en partenariat avec mon école et l’école d’accueil. Blandine a eu beaucoup plus de mal pour rester au Brésil puisqu’ils appliquent la réciprocité de l’espace Schengen, c’est à dire 90 jours de séjours maximum au Brésil sur 180 jours.

Difficile d’avoir un visa de rapprochement sans être marié, Blandine est donc venue 3 mois, puis a dû repartir 3 mois en France pour enfin pouvoir revenir 3 mois. Des démarches couteuses et compliquées pour l’organisation, mais il n’y avait pas vraiment d’autres solutions.

  • Le Pérou

marche-machu-picchu
Découverte du Machu Picchu très tôt le matin

Le cas du Pérou est différent puisque vous pourrez avoir un visa de 6 mois maximum (183 jours) pour un séjour touristique avec votre passeport en cours de validité. Nous en avons d’ailleurs profité pour nous y rendre pendant 3 semaines durant notre année au Brésil.

En général pour l’Amérique latine, vous pourrez vous y rendre pendant 90 jours avec un passeport valide.

Voyage en Océanie

  • L’Australie

Pour l’Australie il vous faudra faire une demande de visa, ETa ou eVisitors qui vous permettront d’y aller pour une durée de 3 mois. Vous aurez une possibilité de prolonger ce visa, mais c’est au cas par cas.

Une bonne solution si vous avez moins de 31 ans est de choisir le Working Holiday Visa, ce visa vous permet de travailler et de visiter l’Australie pendant un an, il est reconductible d’une année supplémentaire sous conditions. C’est le choix pour lequel nous avons opté en partant en Australie. Le visa se demande sur internet, réponse sous 24h à 3 semaines ! C’est très rapide en général. Vous pourrez profiter de votre séjour en Australie pour vivre l’aventure et dormir sur des plages paradisiaques incroyables.

  • La nouvelle Zélande

Vous pouvez également partir en Working Holiday Visa en Nouvelle-Zélande. Les conditions d’acceptations sont également simples, c’est la destination pour les amoureux de la nature et des grands espaces.

 

Voilà quelques informations pour les pays dans lesquels nous nous sommes déjà rendus. On pourra vous en dire plus si cela vous intéresse pour l’Afrique et l’Asie.

Si nous devions choisir l’un des visas les plus simples à obtenir, nous opterions pour le WHV en Australie. En moins de 3h nous avions notre réponse et nous avons donc pu préparer notre voyage plusieurs mois à l’avance 🙂

 

Voyages et visas
4.1 (82%) 10 vote[s]

4 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *