Conseils voyages

Nos expressions françaises à l’étranger : des traductions renversantes

Accueil Conseils voyages Nos expressions françaises à l’étranger : des traductions renversantes

Nos expressions françaises à l’étranger : des traductions renversantes

Lorsque vous voyagez en France, d’une région à l’autre, il vous arrive sans doute d’être perturbé par certaines expressions locales alors, imaginez à l’échelle mondiale.
Nous utilisons régulièrement dans notre langue française plusieurs expressions qui lorsqu’on les traduits en anglais, portugais ou espagnol ne veulent plus rien dire du tout. Il est tout simplement impossible de traduire mot à mot ces expressions.

Des expressions bien de chez nous

Après avoir vécu pendant un an à Rio de Janeiro, au Brésil,  je n’ai appris au final que quelques expressions basiques et simples.
Même si en parlant à des étrangers les locaux essayent de ne pas utiliser de métaphores ou d’images, il arrive cependant que des fois il est tout simplement impossible de comprendre une expression, et pour cause elles ne sont pas du tout identiques selon les langues.

Je vous donne un exemple, essayez de placer dans une conversation en portugais : « En faire tout un fromage ». Et bien votre interlocuteur ne vous comprendra tout simplement pas ! Logique, les Brésiliens utilisent une expression tout à fait différente et encore plus marrante selon moi,

« Fazer tempestade em um copo d’agua » autrement traduit « Faire une tempête dans un verre d’eau ».

Connaissez-vous IDbus ? Cette filiale de la SNCF dessert de nombreuses destinations en Europe comme Londres, Barcelone ou bien Bruxelles en utilisant un réseau d’autocar. Simple et pratique pour voyager à moindres frais.

IDbus a réalisé une infographie vraiment amusante sur ces expressions françaises et leurs équivalences en anglais. Le petit plus ? Des dessins humoristiques vraiment top ! C’est à découvrir et franchement c’est génial !

Lost in Translation by iDBUS

Lost In Translation – Une infographie créée par l’équipe d’autocar iDBUS

 

Pour être honnête, je n’en connaissais que deux dont la fameuse « Quand les cochons voleront » que j’ai découvert lors de ma deuxième année en IUT. Notre professeur d’anglais était vraiment bon et c’est d’ailleurs à ce moment qu’à travers des vidéos reportages j’ai découvert l’Australie et la Nouvelle-Zélande, et qu’aujourd’hui je réalise ce rêve en voyageant.

Des expressions équivalentes vraiment différentes

Je me suis amusé à chercher les traductions de deux expressions françaises et c’est vraiment intéressant.

Si l’on prend l’exemple de l’expression française « Pleurer comme une madeleine», voilà ce que cela donne :

  • En anglais  « pleurer à en avoir les yeux dehors »;
  • En roumain « abreuver les souris »;
  • En allemand « Hurler à la mort comme un chien de garde »;

Aucune traduction mot à mot possible pour ces expressions pourtant l’image véhiculée est la même, pleurer fortement.

Un deuxième exemple avec « Ce n’est pas à un vieux singe qu’on apprend à faire des grimaces »

  • En portugais « On n’apprend pas le Notre Père au curé »
  • En Colombie, « Un vieux perroquet n’apprend pas à parler »
  • En Belgique « Ce n’est pas à son père qu’on apprend à faire des enfants »

Très amusant en tout cas, vous l’aurez remarqué, il est rare qu’une expression Française corresponde à son équivalente Anglaise 😉

Et vous, vous en connaissiez déjà ? Quelle est votre expression préférée ?

 

10 Commentaires
  1. Mathieu

    Oui les expressions en langue étrangère nous amuse toujours quand on les traduit dans leur sens littéral.

    Au Chili,

    avoir l’estomac dans les talons, se dit “tener un diente largo” (avoir une dent large)
    de bouche à oreille, se dit : “de boca a boca” (de bouche à bouche)
    filer à l’anglaise, se dit “hacer perro muerto” (faire chien mort).

    Et il y en bien sûr plein d’autres, elles me font toujours rire 😀

    Réponse
    • VoyageAvecNous

      Le sens littéral ne veut strictement rien dire d’un pays à l’autre, on est d’accord 🙂

      Sympa pour le Chili ! Je ne connaissais pas du tout avoir une dent large !

      C’est toujours très sympa quand on découvre de nouvelles expressions. Sur le coup on ne comprend rien et notre interlocuteur le voit bien 😉

      Petit moment de solitude pendant quelques instants ! Ils utilisent beaucoup d’expressions au Chili ou sans plus ?

      Réponse
      • Mathieu

        Oui ils en utilisent beaucoup que l’on pourrait en faire un langage à part entière.
        Entre les expressions et les mots typiques du pays, il faut s’accrocher au début pour comprendre.
        Puisque c’est si bon, en voici d’autre :

        Ne me fais pas sortir de mes gonds, se dit : “No me saques los choros del canasto” (Ne me retires pas les moules du panier)

        Ça a duré si peu de temps, se dit “Duró menos que un peo en un canasto” (Cela a duré moins qu’un pet dans un panier)

        Réponse
        • VoyageAvecNous

          Merci pour le partage Mathieu ! Je ne les connaissais pas du tout celles-là ! Un pet dans un panier, je retiens 😉

          Et effectivement il faut carrément s’accrocher au début pour comprendre, et même avec un bon niveau ce n’est pas toujours très facile.

          Réponse
  2. Laetitia

    Sympa comme article ! Je ne connaissais pas du tout ces expressions et les images sont trop marrantes 🙂

    C’est super drôle, merci pour le partage

    Réponse
    • VoyageAvecNous

      Merci Laetitia ! Ravi que l’article te plaise 😉 Et oui les images sont vraiment sympathiques, l’infographie est bien marrante.

      Réponse
  3. Nath'

    Hello !
    Excellent, je trouve ce type d’expressions savoureuses ! Ah la richesse du langage !

    Réponse
    • VoyageAvecNous

      Salut Nath 😉 Effectivement ces expressions sont savoureuses c’est le bon terme ! C’est vraiment marrant de découvrir toutes les richesses des différentes langues !

      Réponse
  4. Mike @ VDN

    Salut,

    Bon, je dis ça comme ça, mais on a tendance à oublier d’où vient l’expression “pleurer comme une Madeleine”.

    On pleure pas comme une pâtisserie (madeleine), mais comme Marie-Madeleine, ou Madeleine, personnage biblique, apôtre du Christ et premier témoin de sa Résurrection, représentée souvent en peinture les larmes aux yeux.

    Voilà.

    Salutations,

    M

    Réponse
    • VoyageAvecNous

      Salut Mike ! Merci pour ton commentaire, je ne savais pas du tout et c’est toujours bon de découvrir l’origine de nos expressions 🙂 Je me coucherais moins bête ce soir ! 😉

      Réponse
Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *